Les films Rock'n'Roll absolus

Le film Rock'n'Roll est un genre en soi, furieusement jouissif, passablement régressif mais souvent passionnant. Comme son nom l'indique, la musique est un ingrédient central à la base de son succès. J'hésitais à me censurer et à ne faire apparaitre que les films non chantés mais je me suis dit: à quoi bon?

Certains films ont une bande son de fou, d'autres des chansons interprétées à l'écran. L"important est de sortir de la séance transporté, sur un petit nuage, extatique et électrisé.

Grand fan de films Rock'n'Roll, j'y apprécie les partis pris barrés, transverses, iconoclastes. Les héros sont chanteurs ou marginaux, souvent jeunes et plein de vie. Ils ont fait ou font des choix qui influent sur leur existence. Leurs groupes ont du succès ou voguent de galère en galère. L'argent leur brûle les doigts et ils appliquent à la lettre la maxime de Janis Joplin sur la liberté. "Freedom is just another word for nothing left to lose". Ou celle de Bob Dylan "When you got nothing, you got nothing to lose". Grand mot la liberté, légèrement galvaudé pour justifier tous les excès. Car la drogue est souvent un élement important...  je n'y accorde pas plus d'importance, l'esprit me semble plus important. Après, chacun ses addictions...

Pour donner envie de se plonger dans ce genre cinématographique, je me suis lancé dans une remémoration personnelle de tous les films Rock'n'Roll vus au cours de toutes ces (nombreuses) années. Avec deux catégories:

1) Les films à l'ambiance Rock'n'Roll, qui instillent un grain de folie à l'aide d'une bande son démentielle. Les héros vivent ou survivent, se battent ou se la coulent douce, ils ne chantent pas mais font leurs les maximes du R'n'R. Ecouter Satisfaction devient un acte politique, danser sur Girl you'll be a woman soon est signe de lascivité et de coolitude. Iggy Pop devient un modèle à suivre, un guide vers le destroy.

2) Les films intrinsèquement musicaux, plus nombreux, non moins bons.

10 films s'imposent dans la première catégorie avec chacun ses scènes cultes et son irrésistible envie d'apporter du fun:  

 

Apocalypse Now: le trip ultime sur le Vietnam, avec cette chevauchée des Walkyries complètement destroy.

 

Orange Mécanique: Alex et ses droogies en total mode anarchie décomplexée, avec Ludwig Van comme guide héroïque et spirituel.

Les lois de l’attraction: Bret Easton Ellis adapté à l'écran sous les bons auspices des Rapture, Blondie, The Cure, Donovan et Serge Gainsbourg.

Trainspotting: Choose life, la maxime est on ne peut plus claire. Avec Lou Reed, Blur, Iggy Pop et Roxy Music comme bande son, les images et la bande son chantent à l'unisson. Un grand courant d'électricité galvanise le spectateur.

Casino: Scorsese sait insufler du rythme et du punch à des scènarios mafieux. Avec toujours un Stones quelque part, du Bach ou la musique du Mépris. Ca ne gâche rien.

 

Pulp Fiction: la perle noire de Quentin Tarantino est un best of musical scotché à des scènes cultes. Le Rock'n'Roll y gagne ses lettres de noblesse et Dusty Spingfield n'a jamais sonné si sexy.

Snatch: Guy Ritchie sait soigner ses Bandes originales. The Stranglers, Oasis, Mirwais, tout pour accompagner Brad Pitt et ses potes.dans leurs délires de matchs de boxe clandestins et de diamants volés.

Fight Club est un coup de poing dans la face de la société de consommation. Les biens matériels aliènent et enchainent, Fincher nous apprend à nous en libérer.

 

High Fidelity est le grand film de mon adolescence. John Cusack essaye de comprendre pourquoi il enchaine les ruptures. Avec l'aide de Bruce Sprinsteen et de toutes ces chansons inoubliables. Addictif.

 

Good morning England est un feel good movie, la bande son d'une époque. Ah, si j'avais vécu pendant les années 70...

Je serai moins dissert sur la seconde catégorie, les films sont plus évidemment Rock'n'Roll car musicaux, chantés, voire même dansés. Mais je ne les aime pas moins:

The Wall

Rocky Horror Picture Show

Almost Famous

Control

This is Spinal tap

The runaways

I’m not there

Walk the line

The Blues brothers

Ray

Bird

Phantom of the Paradise

Velvet Goldmine

The Doors

Voilà de quoi se plonger dans des atmosphères barrées et iconoclastes... et de quoi passer quelques heures debat sa télé. Votre mission, regarder les films que vous n'avez pas encore vus et reregarder les autres. On ne s'en lasse pas........

 

Et vous, des films à ajouter?

 

 Et vous, des films à ajouBottom of

Écrire commentaire

Commentaires : 0