a vu "Zero Theorem" (1/5). Enorme fan de Terry Gilliam je suis, la déception n'en est que plus épouvantable. Amasser autant de bonnes idées dans un Gloubi Boulga sans queue ni tête pour un résultat si alambiqué, j'appelle ça de la forfaiture. J'ai hésité pendant une heure à sortir de la salle, et puis je suis resté, dans l'espoir que l'édifice prenne forme à la dernière pierre. Mais non. Christopher Waltz, Mélanie Thierry, Matt Damon, Tilda Swinton et autres s'agitent sans cohérence.

Bon, je suis certainement hyper subjectif et sévère, les aficionados de ce film me détesteront mais je dois admettre un déchirement à chaque mot que j'écris. Pour moi, Terry Gilliam recèle une originalité peu commune et un iconoclasme fascinant. Mais là, ça fonctionne aussi peu que dans les films de Michel Gondry qui ne fonctionnent pas. L'intention est louable mais il faut savoir brûler ses idoles pour les faire ressusciter. 

Cette histoire de quidam qui cherche le sens de la vie est une esbroufe foutrarque et inconsistante. Je suis... déstabilisé,,,

Écrire commentaire

Commentaires : 0