Grand moment de cinéma avec The Danish Girl (4/5). De la sensibilité, de la pudeur, de l'émotion. Peut être un peu long mais Eddie Redmayne et surtout Alicia Vikander sont criants de vérité. Trouble, frayeur, laissé aller, toutes les étapes de la prise de conscience de la femme qui sommeille dans l'homme sont très justement abordées.
 
Gerda Wegener et Einar Wegener sont mari et femme. Peintres de formation, ils acquièrent une notoriété croissante. Au détour d'une pose pour un tableau de son épouse, Einar doit revêtir des habits féminins... et la révélation se fait jour. Il se sait femme et fera tout pour le devenir complètement en devenant Lili Elbe.
 
L'histoire vraie de Lili Elbe marque le commencement de la chirurgie pour modifier physiquement ce que l'esprit a déjà compris. Naitre homme ou femme peut être une grossière erreur quand le corps ne correspond pas à ce que ressent l'esprit. Le très fragile et androgyne Eddie Redmayne incarne fabuleusement cet homme marié qui ne peut plus se cacher sa vraie nature.
 
Ses postures, ses regards, ses sourires, il incarne Lili avec justesse et pudeur. La très belle Alicia Vikander dévoile sa physionomie et Eddie également de même, mettant un pied d'égalité entre les 2 personnages. Il est très émouvant et transmet la confusion d'Einar Wegener avec émotion.
 
Quant à Alicia Vikander... un vrai crush. Je me souviens de Cameron Diaz dans The Mask, Penelope Cruz dans Volver, Olga Kurylenko dans A la Merveille, Meryl Streep dans Osage County, ces actrices m'avaient hypnotisé, transporté. Alicia fait de même, une vraie révélation. Ca sent l'Oscar... Elle multiplie les mimiques et les faciès, se meut avec grâce et donne vie à Gerda avec classe et élégance.
 
Les deux acteurs se livrent totalement, ils s'imprègnent de leurs rôles et les incarnent avec force et conviction. Si le réalisateur Tom Hooper pêche un peu par un classicisme parfois un peu trop appuyé, des longueurs un peu ennuyeuses et un peu trop de violons, le film ne perd que peu en profondeur. Ce Danish Girl est un grand moment d'émotion cinématographique. Il faut que j'emmène ma collaboratrice voir le film! Et Alicia...