a vu "Sugarman".

Un obscur folkeux américain du début des années 70 est tombé dans l'oubli après deux albums. Mais pas pour tout le monde, car devenu légende mythologique en Afrique du Sud au plus fort de l'apartheid, un journaliste local part à sa recherche pour savoir s'il s'est bien immolé par le feu sur scène pendant un concert. Alors voilà, le suspense entretenu pendant les deux premiers tiers du film est un peu artificiel, et le dernier tiers du film est un peu bidon. Ce chanteur inconnu parait tel un prophète à la sagesse digne du dalaï lama, pour des raisons qui ne m'ont pas vraiment convaincues. Reste la musique de Rodriguez, plaisante, mais de là à en faire un film... j'attends la bio d'Hendrix avec André 3000 dans le rôle titre!