Journée cinéma fructueuse avec l'excellent Steve Jobs (4,5/5) de Danny Boyle. La ressemblance avec un des mes films préférés des 10 dernières années est flagrante. Ce Steve Jobs est un The Social Network 2. Même scénariste, même musique stressante alors ques le personnages ne font que parler, mêmes caractères de cochon.
 
Steve Jobs raconte la préparation de 3 interventions publiques du grand manitou d'Apple. 1984, 1988, 1998 et ce qui n'est finalement que du capitalisme basique devient passionnant quand Michel Fassbender se met dans tous ses états.
 
Fass mériterait 100 fois l'Oscar s'il n'avait pas Léo en face de lui, il est prodigieux d'intensité et d'implication. Kate Winslet est comme toujours impeccable et les autres rôles secondaires explosent littéralement à l'écran, même Seth Rogen.
 
Un film à voir absolument. Le film est peut être même meilleur que The Revenant, pas de longueurs, un rythme trépidant maintenu 2 heures durant, des flashbacks, des dialogues de fou et un Fassbender exceptionnel...
Critique sur le blog Gentleman Moderne: http://gentlemanmoderne.com/critique-film-steve-jobs/