a vu "Shadow dancer", film UK d'espionnage sur fond d'IRA au début des années 90, film à oublier, note: 1/5.

Jeune irlandaise de Belfast et sympathisante de l'IRA, Colette vit avec sa mère et ses frères, eux mêmes activistes purs et durs. Un attentat manqué par elle à Londres la fait se faire arrêter, puis libérer en échange d'un statut d'informatrice proposé avec force arguments par Mac, un agent secret du MI5. Ne souhaitant pas perdre son fils, elle revient parmi les siens, soupçonneux d'un retour si rapide, tandis qu'elle doit faire ses compte-rendus hebdomadaires à Mac...

Les films sur l'Irlande et la lutte pour l'indépendance remontent à loin. Nombreux sont d'ailleurs les films de très grande qualité, par leur traitement souvent radical et violent d'un combat quasi anti-impérialiste. Je citerai dans le désordre "Hunger", "Le vent se lève", "In the name of love", "Sunday bloody sunday". Mais là où les intrigues de ces films sont complexes, passionnantes, véritables témoignages d'une "guerre" localisée pas si loin de chez nous, "Shadow dancer" est désespérément plat. Pas un documentaire, pas un film choc, pas un thriller, juste un film lent, sans rythme. Peut être suis je trop habitué à l'action, mais cet opus en manque cruellement, tandis que le pseudo-traitement psychologique du cas de conscience de la sympathisante de l'IRA m'a semblé creux et sans relief.

Une fois de plus, une très bonne bande-annonce et des critiques plutôt positives m'auront abusé... tristesse, si je ne peux plus faire confiance à mes lectures hebdomadaires, où va le monde???