Saint Amour (2/5) est un film français. 2 catégories principales pour s'y retrouver et savoir à quoi s'attendre: d'abord les films sur l'adultère autocentrés et les films délibérément amateurs avec un scénario à l'avenant et des dialogues improvisés au fil de l'eau.
 
Les Grolandais Kerven et Delépine font rouler Polvoerde, Depardieu et Lacoste sur les routes de France entre bouteilles de vins et discussions pseudo philosophiques. Le rythme est somnambulique, les péripéties sont inégales et l'ensemble est gentiment charmant. Mais limité.
 
Les personnages sont rangés dans leurs cases et ne s'en extirpent qu'à la toute fin, comme une ataraxie finalement atteinte. Une libération. 1h41 pour un dénouement aussi limité que ce qui précède. Amateur jusqu'au bout...