Les films vus cette semaine pour une nouvelle battle de la semaine: Phoenix, Jupiter Ascending, Frank et Papa ou Maman. Pas photo cette semaine, Frank restera LE film de la semaine et un de ceux de l'année.

Phoenix est un film allemand sobre et austère sur l'après WWII. Des survivants des camps reviennent de l'enfer et la vie reprend son cours. Une femme au visage remodelé se fait passer pour elle-même auprès de son mari dont on ne sait pas s'il l'a trahi ou s'il la reconnait. Film rêche et lent, porté par des acteurs puissants et justes. La scène de fin est une merveille de mélancolie. Et la musique est parfaite, ce speak low délicieusement susurré... Je le recommande, un 3,5/5 amplement mérité.

Jupiter Ascending est le Flash des années 2010, impossible de le prendre au sérieux, tout est kitsch, furieusement futuriste, avec de l'action en pagaille et des acteurs mauvais. C'est un concept qui vaut surtout pour son paquet de testostérone aimablement distribué. Ne pas attendre un nouveau Cloud Atlas, on en est loin. Pas un moment pour les neurones, il en faut aussi. Un 1/5 parce que ça reste fun et sans conséquence. Vite vu, vite oublié.

Frank est un OVNI séduisant et fascinant. J'écoute la bande originale depuis 4 jours. Un jeune musicien normal rejoint un groupe barré et tente de les mener contre leur gré à la reconnaissance publique. Cet univers de psychos est une plongée dans un monde parallèle avec des questionnements nombreux et passionnants sur nous mêmes. Sommes nous donc vraiment dans une normalité normale? Est-on obligé de se plier aux règles existantes et ne peut on pas inventer des règles plus adaptées à nous même? Un 5/5 sous forme de coup de coeur. I love you all.

Papa ou Maman est une pochade sur un couple qui se déchire pour ne pas avoir la garde des enfants, qui en prennent donc plein la gueule pour détester un parent plus que l'autre. C'est drôle par moment, franchement méchant parfois, la récurrence de scènes relativement scandaleuses se fait se poser des questions sur notre époque. Les adultes sont de grands enfants qui rêvent d'indépendance et de liberté, quelqu'en soit le prix. C'est dur. Drôle aussi parfois mais c'est de l'humour jaune, même pas noir. Un petit 2/5 parce qu'il faudrait pas que ce genre de film se multiplie trop...