Grosse claque que No Escape, ce film américain catastrophe (4/5) où une famille américaine se retrouve piégée au milieu d'une révolution dans un pays asiatique. Les expatriés sont décimés sans pitié et Owen Wilson tente de protéger sa femme et ses deux filles face à une foule déchainée par l'odeur du sang. Ce film est-il le reflet d'une époque où la défiance pour l'occident a laissé place à la loi du talion? En ces temps troublés, la question se pose... Bref, ce film semble d'une actualité brulante. Pas très optimiste.


Le film enchaine les scènes quasi insoutenables où les exactions côtoient les courses poursuites dans une capitale ressemblant à s'y méprendre à une ville comme Bangkok... avec le Vietnam juste à côté. Détail troublant car la famille américaine doit aller se réfugier dans le pays qui a vu une des guerres les plus absurdes du XXe siècle. Des scènes d'exaction, d'exécution, l'occident n'est vraiment plus synonyme de paix et d'harmonie, plutôt de grand Satan pourchassé sans merci. 


Le rythme du film est soutenu, la tension est permanente, les héros manquent 10 fois de se faire dézinguer, ça prend aux tripes. Ce qui est le but. Et ça fonctionne, il faut bien le dire. Dans le genre survivor movie, c'est déroutant. Et haletant. En plus, le film fait un vide aux states, c'est un signe. En bref, je vous le conseille fortement. Caricatural, peut être, mais prenant, certainement!