a vu "Mouton" (1,5/5) en projection presse (sortie le 11 juin 2014). Plongée hyper réaliste dans une fiction proche du documentaire au coeur de la Normandie éternelle et de ses petites gens. Peu d'aspect de leur quotidien est éludé, la vision en est crue, parfois brutale, peut-être (trop) caricaturale.

 

Mouton est un jeune homme avec très peu de cartes en main pour réussir dans la vie. Lorsque la justice le sépare de sa mère, la vie débute pour lui. Son petit boulot dans un restaurant lui apporte une harmonie qu'il ne connaissait pas. Jusqu'au jour où un accident va tout faire basculer...

 

Etrange film, qui plaira à certains et pas du tout à d'autres. La caméra adopte un style quasi-documentaire en suivant quelques personnages phares. Mouton, Louise, Mimi, tous dignes représentants d'un prolétariat qui surnage à force de volonté et de sacrifices. Leur quotidien est mis en avant, dans les grandes largeurs. Certaines scènes manquent donc de sens, ne servant qu'à illustrer un propos plus sociétal que véritablement cinématographique. Parti pris intéressant... même si cru et parfois étrangement insoutenable.

 

Mouton qui se fait molarder dessus "pour rire" par ses potes, la fête de la sainte-anne horrifique sur un ponton, les chalands qui viennent caresser le poisson fraichement pêché, les jumeaux qui rendent visite à une fille de joie dans sa caravane... rien n'est épargné. Rappelant le ton des premiers films de Bruno Dumont ou des frères Dardenne, ce film est une plongée (abyssale) dans un milieu qui ne considère pas défavorisé mais complètement capable de vivre, pleinement.

 

Vision nuancée d'une réalité que beaucoup jugeraient nauséabonde, mais qui contient tous les ingrédients du bonheur simple. N'étant pas vraiment fanatique des films des réalisateurs sus-cités, je ne pourrai donc qu'enjoindre les fans hardcore à tenter la projection. Moi, ça n'a fait que confirmer mon opinion, qui ne regarde que moi! :D

Écrire commentaire

Commentaires : 0