a vu "Mort à vendre" (4,5/5). Un grand film, tout simplement. Qui ne passe presque plus nulle part, c'est triste... 

Au Maroc, trois amis vivent de petits délits. Lassés de se contenter des miettes, ils décident de monter en grade Tandis que les barons de la drogue ont été écroués, ils cherchent à prendre la relève. Soufiane, Malik et Allal vont mettre à rude épreuve leur amitié indéfectible. La rencontre de Malik avec Dounia, l'attirance de Soufiance pour la religion, le caractère de tête brulée de Allal, tous vont devoir tester leurs limites et éviter les pièges.

Enorme film que ce "Mort à vendre" gargantuesque et prodigieux. L'accumulation d'intrigues pour les 3 héros densifie le récit et accroit l'intérêt exponentiellement. Les familles à leurs côtés (?), la belle prostituée amoureuse (?), le flic ripou (?) en mal d'indics, les religieux empathiques (?), les faux semblants et les chausse-trappes se multiplient et font tourner la tête. En bref, le scénario est en béton armé.

Film arabo-musulman, mais filmé de manière très moderne, avec force prises de vue originales et rythmées, et une musique very occidentale et punchy, on est face à un thriller qui ne baisse jamais de rythme. Pas de temps morts, que du bon, constamment. Influencé par le meilleur du ciné US, Faouzi Bensaïdi l'adapte à la mode locale et livre un grand moment de cinéma. Loin de fatiguer, les difficultés montent le film en une belle mayonnaise. Bravo.

Je serai peut-être le seul à crier au grand film, mais qu'importe. Il faut savoir reconnaitre un film de grande qualité quand il se présente.

Écrire commentaire

Commentaires : 0