a vu "Magnifica presenza" (3.5/5). Ce qui débute comme une farce bouffonne à l'italienne verse petit à petit dans la métaphysique et l'histoire avec un grand H. Une bonne surprise, vue à l'arrache, qui me laissa longtemps dubitatif pour finalement remporter la mise.

--

Pietro, jeune trentenaire à la masse suite à une dépression, emménage à Rome dans une maison pleine de charme. Boulanger la nuit, il se rêve en acteur. Son existence tranquille prend un tour inattendu quand ...des fantômes apparaissent dans son salon. D'abord effrayé, il tente de les aborder pour comprendre les raisons de leur présence.

--

Une nouvelle fois, l'adage selon laquelle un film qui commence mal mais finit bien gagne à être connu (l'inverse est le plus souvent faux) se vérifie. Débuté comme une farce grotesque et, il faut bien le dire, agaçante, ce film italien prend sa vitesse de croisière tandis que les places du puzzle se mettent en place.

En fait, une fois que l'acteur principal n'est plus le centre de l'intrigue mais juste un pion essentiel, l'intérêt remonte en flèche. Ces fantômes bien réels de personnes disparues pendant la WW2 ne sont pas que prétexte à des farces et des bouffonneries, mais sont le centre d'une intrigue beaucoup plus troublante.

Commencé sous les auspices d'une mauvaise comédie à l'italienne, le film se finit sur des notes plus intéressantes propres à un drame italien. Et on ressort de la salle conquis. Comme quoi, tout est possible!

--

Note: 3.5/5, le sprint final permet à ce film de remporter les suffrages!

Écrire commentaire

Commentaires : 0