#MadeinFrance
Interdit de sortie sur les écrans, Made in France (2/5) s'inscrit dans le contexte anxiogène actuel. Un journaliste s'infiltre dans une cellule d'islamistes intégristes et suit les préparatifs pour un attentat. Le film romance l'intrigue au maximum, la détachant d'autant de la réalité pour un résultat mitigé.
 
MIF place des personnages assez caricaturaux au coeur dune lutte de civilisation. Extrémistes issus de la bourgeoisie, mythomanes, velléitaires, l'image renvoyée de ces fous de Dieu est bien loin de l'actualité. Ils prêtent presque à rire. Surtout que le film n'explique pas vraiment leurs motivations, la partie la plus intéressante est zappée. C'est dommage.
 
A mon avis, le film a été interdit à cause de l'image peu reluisante qu'il donne de la Police. Machiavéliques, les policiers tirent les ficelles en orientant le héros, avec les inévitables dommages collatéraux. A se demander si ce ne sont pas eux les vrais méchants de l'histoire. Là aussi, c'est romancé et caricatural.
 
Pas d'explication des ressorts djihadistes, juste des pieds nickelés qui se laissent embarquer presque malgré eux. MIF n'est pas un documentaire sur la situation actuelle mais une fiction aux partis pris assez limités. Pas de quoi en faire une polémique...