Je viens de voir "Love & Mercy" (4/5). Le film de 2h20 est un déchirement. L'histoire de Brian Wilson est relatée avec classe et émotion pendant 1h30 puis... gros flottement avec les bâillements qui vont avec. Paul Dano incarne le génie des Beach Boys jeune à l'ère de la création, avec l'énergie des enregistrements et la volonté de créer les oeuvres les plus mémorables de l'histoire de la pop. Les images des sixties alternent brillamment avec un Brian Wilson plus mature, cette fois incarné par John Cusack tandis qu'un psy charlatan s'occupe de le couper de ses proches et de le garder sous sa dépendance. Cette partie du film mérite un 7/5, rien de moins. La musique, les chansons, le succès rocambolesque, les scènes ahurissantes...

Puis le film se concentre sur la longue déchéance du génie incompris, victime de la pression et de substances prohibées. Paul Dano sombre, John Cusack est 100 pieds sous terre. Moins de musique des Beach Boys, plus de longueurs, moins de rythme. Le spectateur peut décrocher... pour mieux repenser aux scènes du début. L'enregistrement époustouflant de l'album mythique Pet Sounds puis du classique absolu Good Vibrations, l'enthousiasme et la vista d'un Brian Wilson fatigué et décidé à arrêter les tournées pour se concentrer sur les enregistrements. En filigrane, la rivalité avec les Beatles, les fulgurances harmoniques de Wilson, les rivalités dans le groupe... les scènes de défrichage de God Only Knows ou de Good Vibrations sont de vrais bijoux.

Les acteurs sont au top. Mention spéciale à Paul Giamatti en psy sans scrupule, tordant à souhait. Elizabeth Banks livre une prestation plus qu'honorable en seconde femme de Wilson. Quant à Paul et John, ils naviguent entre fulgurances et abattements avec une vista fulgurante. Au final, le film intègre le gotha des films musicaux mémorables, avec les Walk the Line ou Control. Mais le sentiment d'un film qui aurait pu atteindre le firmament mais qui peine à s'élever si haut ne me quittera pas de sitôt. Les scènes marquantes sont légion, les scènes plus ennuyeuses aussi. Les fans de musique en général et de Beach Boys en particulier y trouveront néanmoins leur compte. A quand un film sur les Beatles???