Les Cowboys (2.5/5) commence comme un Taken sans amphétamines ni super héros des services secrets américains. Suite à la mystérieuse disparition de sa fille Kelly, Alain (Excellent et émouvant François Damiens) remue ciel et terre pour la retrouver. Son acharnement le mène jusqu'à l'obsession, le mettant au ban de la société... première partie prenante et haletante.

Une seconde partie suit le fils d'Alain, Kid, parti chercher la paix dans les montagnes du Pakistan. Sans le savoir et sans le vouloir, il se rapproche de Kelly...

Film émouvant mais qui fonctionne seulement par intermittence. Propos peut être trop ambitieux? Réalisation pas à la hauteur de l'enjeu? Mis à part un début très convaincant, je n'ai pas vraiment cru à cette histoire tarabiscotée. La palme revenant à cette femme pakistanaise rapatriée en France sans que personne n'y trouve à redire.

Le plein d'émotions mais trop peu de crédibilité. Reste quand même la preuve qu'un acteur comique peut être très crédible dans un rôle dramatique.