Les Chevaliers blancs (2/5) n'est ni un documentaire ni un film qui a le courage de prendre position. Fiction basée sur la mésaventure vécue par l'équipe de l'Arche de Zoé, le film montre une équipe de bras cassés récupérer des enfants africains pour les placer en familles d'accueil.
 
Vincent Lindon, Louise Bourgouin et Valérie Donzelli naviguent entre angélisme et mensonges constants. Des scènes où les personnages croient de tout leur coeur en leur mission, des passages de bobards éhontés et toujours ces européens perdus dans leurs sillons mentaux. Schizophrènes ou inconscients?
 
Reda Kateb et le personnel médical ont le courage de dire stop à la mascarade et d'abandonner le navire. Pour le reste, je ne comprends rien à l'objet du film. Montrer à quel point les vrais personnages étaient irresponsables? Tenter de leur trouver des circonstances atténuantes? Au final, le film est bancal et mélange les tonalités. J'ai été perdu par sa maladresse et le regard de chien battu de Vincent Lindon.
 
Du danger de vouloir faire le bien seul dans son coin. Kidnappeurs d'enfants? Trafiquants de chaire fraiche? Le joli sourire des actrices ne m'apporte aucune explication...
Plus d'éléments sur Publik'Art: http://publikart.net/les-chevaliers-blancs-film-maladroit-de-joachim-lafosse/