Pas la journée ciné de l'année avec deux déceptions, Les Deux Amis (1/5) et Prémonitions (1/5). Louis Garrel réalise une sitcom forcée, à peine scénarisée et sans rythme. Vincent Macaigne est sous-utilisé surtout si on compare à la fille du 14 juillet ou à la bataille de Solférino. Golshifteh fait les grands yeux continuellement et Louis Garrel tombe toutes les filles, comme toujours. Film facile, pas travaillé et paresseux...

Prémonitions distille un faux suspens avec un twist final risible. Anthony Hopkins interprète un personnage renfermé et bougon, les effets se multiplient pour donner les choquottes, la musique, des images pour semer l'effroi... mais c'est nul. Je voulais donner sa chance au film, ça m'apprendra!

Deux films très différents mais aussi simplistes l'un que l'autre... Je suis peut être sévère, mais c'est à la hauteur de la déception....