Séance épouvante aujourd'hui avec le très rude "Le fils de Saul" (3/5). Sujet difficile, scènes difficilement supportables, ce long métrage est un OVNI sur lequel il me faudra réfléchir longtemps. Le personnage de Saul s'est tellement coupé du monde qui l'entoure qu'il semble voler parmi ses semblables.

En ce qui concerne ce fameux fils, c'est un conte cruel sur les limites de l'esprit humain et les trucs utilisés pour ne pas sombrer. Vraiment, ce film est semblable à nul autre. Avec ces longs plans séquences sans coupure, ce réalisme effrayant avec le héros au centre de la caméra et tout son environnement flouté, Saul semble coupé du camp où il officie en tant que Sonderkommando.

Je reviendrai sur ce film. D'ici là, je vous le recommande, c'est une expérience plus que cinématographique...