Le Combat Ordinaire au ciné (3/5), c'est une tranche d'hyper réalisme issue de la BD du même nom. Les 4 tomes de Larcenet sont adaptés avec application, une bonne tranche d'émotion et une bonne dose de sensibilité. Grand fan de la BD, je m'y suis retrouvé, Nicolas Duvauchelle interprète le héros angoissé avec une retenue salvatrice et le rythme, même si peut être difficile à tenir pour les non-initiés, suit le déroulement de l'histoire bien connue. Du très bon film français, émouvant et attachant. Arte de nos jours... Authentique? Oui, il y a de ça...