A vu « la voleuse de livres » (3/5). Enième variation sur la barbarie nazie et le sort injuste infligé aux juifs. Loin d’être mal réalisée, elle suit le sillon tracé avant elle par les dizaines de films sortis sur le même sujet. L’aveuglement collectif, l’outrance dans l’inhumanité, la marche triomphante jusqu’au Reich de 1000 ans et la chute douloureuse dans les bombes et la défaite… la souffrance n’a pas de nationalité et personne n’y échappe. La jeune héroïne accapare la caméra, Sophie Nélisse joue une Liesel pleine de fougues et de détermination. Ce conte cruel, narré par une voix divine venue du très haut n’apporte pas grand-chose pour qui a vu La liste de Schindler – Il faut sauver le soldat Ryan – Le choix de Sophie mais il est des choses dont il est bon de ne jamais oublier qu’elles ont eu lieu. Pour rappel. Pour éviter que ça ne se reproduise...