Ce n'est pas le film fondamentalement touchant décrit par la presse, ce n'est pas non plus un film à jeter à la poubelle. C'est maladroit, bancal, imparfait, touchant, drôle, longuet, populaire, un film du dimanche soir. Pas une bouse mais pas un chef d'oeuvre. Des scènes vraiment fandardes grâce à Elmosnino et Viard, un ton parfois un peu culcul gentillet, mais des sentiments énormes et une envie de défendre ce film. Un peu. Ce film parle des petites gens, imparfaits comme lui mais qui en veulent, comme lui.

Voilà, le film mérite 2,5/5 car il contient des scènes vraiment drôles ou touchantes au milieu d'un scénario parfois un peu facile. La jeune actrice n'a pas la voix de Mariah Carey mais se défend et donne à Michel Sardou des accents actuels presque touchants. Un film un peu oubliable mais pas horrible. Comme le dit si bien ma collaboratrice, le film surfe sur la vague d'Intouchables tachant de réhabiliter au cinéma les personnes en situation de handicap.

Certains ont crié au malaise envers les sourds/muets, faut arrêter de déconner, ils ne sont pas non plus trainés dans la boue. Voilà, difficile d'en dire plus, c'est divertissant et un soir de rémission de grippe, ça fait bien l'affaire.

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.