Cette touchante histoire de mec exclu de toute sociabilité et pris à parti à cause de son physique très particulier avait tout pour remporter tous les suffrages. L'Histoire du Géant Timide (3/5) contient les éléments de la résurrection par la grâce d'un amour tombé du ciel, de l'empathie, des bons sentiments.
 
Mais à force de charger la barque avec une héroïne féminine elle-même diablement bipolaire, le film s'abime sur les rives du misérabilisme. Le héros reprend gout à la vie, se prend en main, tente de ramer pour deux...
 
Mais comme le film finit un peu en eau de boudin, il laisse sur sa faim et ce qui se dirigeait brillamment vers un beau 4/5 plafonne au 3/5. J'étais pourtant très bon public, tout émoussé, tout content de voir les personnages se diriger vers une nouvelle vie à deux. Je me sens floué. Remboursé!