Parfois il y a des films trainés dans la boue par la critique, vilipendés, hachés menu... ça sent la vendetta personnelle, la mauvaise foi crasse, l'article écrit avec les pieds. J'ai quelques souvenirs de films mal-aimés, "L'épreuve" se rajoute à la liste.

Pourtant Juliette Binoche est impeccable dans ce rôle de photographe de guerre tiraillée entre sa famille et l'urgence de ce qu'elle considère comme une mission d'intérêt public, couvrir les conflits pour alerter l'opinion publique. Sévèrement bléssée, elle hésite à repartir, prenant le risque de se mettre son mari et ses enfants à dos.

Rythme lent, parfois onirique, le réalisateur Erik Poppe prend le temps de décrire le tourment intérieur. Les longues plages méditatives alternent avec des scènes plus trépidantes, relatant un quotidien bien sombre dans les pays du tiers monde.

Un film dont on pourrait parler des heures. Le regard de la photographe est clair obscur, ses relations avec le monde de l'ouest sont empreintes de tristesse et de défiance. Un film important, passé à 50 mètres au dessus de la tête de beaucoup. C'est bien dommage.

PS: dans la liste, j'ajouterais Les bruits de Recife ou Wrong Cops, par exemple!