Jupiter Ascending (1/5) propose un voyage étonnant dans un univers furieusement futuriste où les reines nettoient les toilettes, les dauphins sont des capitalistes suceurs de sang et les gardes du corps sont de lointains cousins de Monsieur Spock avec leurs oreilles en pointe. Ca castagne, ça envoie du lourd niveau effets spéciaux, y a de l'action en pagaille mais c'est vide. Scénario à deux balles, scènes d'action brouillonnes où on ne voit strictement rien, acteurs au charisme de Marennes d'Oléron, les sommets de "Cloud Atlas" sont pour l'instant inaccessible. C'est pas Jupiter qui va élever notre karma... critique subjective et de mauvaise foi.

Jupiter est une petite poulette de 45 kilos toute mouillée qui récure les chiottes. Son sort peu enviable ne l'empêche pas de penser à son père astronome lâchement assassiné et de rêver à un beau télescope. Pourquoi ne préfère-t-elle pas avoir la dernière paire de Susannas Chloé, le mystère restera entier. Tandis qu'elle cherche à vendre une ovule pour réaliser son rêve, des petits aliens tentent de l'écharper. Heureusement, Rambo Spock débarque au bon moment pour leur mettre la première d'une longue série de raclées. Avec son bouclier super perfectionné, il distribue les coups de tatanne Capoeira style en évitant tous les rayons lasers. Vous pensez que les microbes aliens viseraient les jambes? Nonon, ils insistent sur le haut du corps des fois que le bouclier manquerait d'énergie. Pas un méchant pour se poser la question pendant tout le film, c'est désespérant.

La jeune Jupiter (mais quel prénom...) se demande ce qu'il lui arrive. Le monde entier en veut à son corps (joli au demeurant) et ne demande qu'à continuer le récurage de bidet. Mais Magic Rambo Mike lui annonce la bonne nouvelle: elle est une membre de la famille royale régnante sur la galaxie visible et invisible par delà les milliards de systèmes solaires. Un peu perturbée, elle oublie que Foxcatcher Tattum est peroxydé en blonde, couvert de tatoos furieusement has been et pourvu d'appendices auriculaires proéminents. Dans son délire, elle rêve de partager ses sécrétions avec lui, mais ne brûlons pas les étapes.

Sentant le bon coup, Rambo Jump Street enlève Jupiter pour lui montrer les beautés de l'espace intergalactique. Elle est toute chose, elle va bientôt craquer pour ses oreilles. Pendant ce temps là, Eddie Redmayne abandonne son fauteuil roulant de Stephen Hawking pour interpréter le sale gosse tyrannique qui veut détruire la planète bleue et supprimer Jupiter qui n'est autre que la réincarnation de sa mère adorée qu'il a supprimée il y a bien longtemps (vous suivez toujours?). Son frère Titus a quitté le Riot Club et ses gosses de riches pourris gâtés pour interpréter un super traitre qui passe son temps dans des parties à 10 avec de magnifiques créatures. Son rôle n'est pas bien défini, on sait juste qu'il n'est pas très sympa.

Pendant que Channing GI Joe Spock distribue les bourre pifs, Jupiter se demande comment échapper aux déshabillages/rhabillages qui lui sont imposés pour revêtir des sublimes robes spatiales. En bonne IT Girl, elle ne rêve que d'un bon vieux Body ultra moulant et un Legging bien ajusté. Elle obtiendra gain de cause après avoir appris que la terre lui appartient, rien que ça, comment peut elle ne pas attraper la grosse tête? Tattum dans ta face distribue des coups et Jupiter se retrouve dans une grosse galère. Sa mère terrienne et sa famille vont se faire charcuter pour devenir de la crème contre les rides. C'est la dernière mode aux environs de la voie lactée: se plonger dans une substance extraite du corps humain pour redevenir jeune. Nivea a des soucis à se faire...


Après quelques voyages en vaisseaux spatiaux, la bataille finale fait rage sur Jupiter. Alors que les écoliers terrestres apprennent que des vents violents, de près de 600 km/h, parcourent les couches supérieures de la planète géante, des villes énormes sont en fait cachées sous l'atmosphère opaque. Jupiter veut sauver ses parents des griffes de Stephen Hawking, Super Musclor Tattum met une race à un lézard géant et advient ce qui devenait advenir. Jupiter se jette sur Magic Tatum XXL et réalise son rêve: devenir une reine heureuse à récurer les toilettes avec un boyfriend que toutes ses copines jalousent. La boucle est bouclée, l'univers est bien gardé.

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.