Annoncé comme une comédie, "Je suis à vous tout de suite" (1/5) verse plutôt dans le bric à brac, tantôt drôle, tantôt pesant et toujours un peu maladroit. Le film ne choisit pas entre comédie et drame, mélangeant les tonalités et perdant le spectateur. Cette histoire de famille multiculturelle et iconoclaste rassemble des poncifs assez différents touchant à la psychanalyse,  l'identité, l'altérité et les différences culturelles. C'est souvent très maladroit et un peu facile. Pour tout dire, je me suis ennuyé ferme...

J'ai perdu le fil assez vite du fait d'un rythme alambiqué, de flashbacks récurrents et de personnages sommairement brossés.


Vimala Pons m'avait émerveillé dans "La fille du 14 juillet" mais la voir se déshabiller à tout bout de champs commence à lasser... Agnès Jaoui joue son rôle habituel, Ramzy est quasi absent et Anémone amène du sourire de temps à autre. Je ne vais pas résumer le film assez peu résumable, on se perd dans la pathos et les griefs enfouis... Je m'attendais à une bonne barre de rire, j'ai hésité à quitter la salle au bout de la 15e séance de déshabillage de l'actrice.


On va dire que c'est un rendez-vous manqué. SI quelqu'un voit le film et l'apprécie, je suis preneur pour une discussion! Parce que là, le propos sur l'intégration et la différence de culture m'a plutôt mis super mal à l'aise...