Film du mois de février 2012: Howl. Plongée dans les années 50 américaines, avec l'écrivain Allen Ginsberg. Personnage marquant de la beat generation, Allen a côtoyé William Burroughs et Jack Kerouac, et contribué à planter les graines de ce qui deviendra la révolution morale et libertaire des années 60. Fil rouge du film, son poème le plus connu, "Howl", soit "Hurlement", est lu par un James Fran...co comme possédé et fiévreux, au débit rapide et chamanique, semblant invoquer les dieux de reconnaitre la fange de la société. Par ce texte, il met en pleine lumière ceux qui, comme lui, vivent à la marge, incapables de rentrer dans le moule, avides de vivre leurs désirs quelqu'en soit le prix. En relatant son combat contre les ligues puritaines et ce procès qui chercha à faire interdire la publication de ce texte par trop sulfureux pour une société bien-pensante, ce film à la fois poétique et violent est une douce ode à la liberté. Je suis certain que les 20 personnes présentes dans la plus petite salle du MK2 Beaubourg ont tous senti ce souffle provenant d'une époque où tout restait à faire, s'inventer, poser de nouvelles bases, oser. Mais cette époque, a priori si lointaine, n'est-ce pas aussi la notre? Turn on tune in, drop out!