a revu "Her" et révise sa note légèrement à la baisse (4/5 contre 4,5/5) suite à sa discussion à batons rompus avec sa fidèle collaboratrice. Intéressant de débattre sur les quelques insuffisances du scénario et la fin un peu bâclée.

SPOILER (un peu, pas beaucoup)

Dans mon esprit, la performance de Joaquin Phoenix reste tout à fait hors norme. La sensibilité et la justesse de son jeu sont époustouflantes, Joaquin se fond comme toujours avec 110% d'efficacité dans le costume de son personnage, ici geek abimé par la vie de par ses difficultés à s'ouvrir aux autres et à participer au monde réel. Déconnecté de son environnement et incapable de s'adapter, voire d'évoluer, Theodore semble ne pas avoir prise sur son existence. Ma compréhension du personnage s'est épaissie, il m'apparait toujours aussi éloigné de ce que la bande annonce me laissait entrevoir, pour le meilleur je dois dire.

L'histoire est immédiatement et facilement touchante, limpide et accessible. Dans un futur proche, l'intelligence artificielle a évolué suffisamment pour offrir des interlocuteurs cohérents, intelligents et évolutifs. Même si, je dois dire, la dimension "servile" de la voix m'a un peu plus agacée qu'auparavant. Réfléchissons deux secondes. Theodore acquiert un OS qui se configure en fonction des réponses qu'il donne à quelques questions pertinentes. L'OS ne contredit jamais, est adapté aux tendances de Theodore, le courant passe... trop bien? L'OS évolue certes, se questionne de plus en plus, devient aussi compliqué qu'un humain lambda, mais gardera jusqu'au bout son statut d'amie fidèle... un peu comme un klébard.

Quant au dénouement, fort prévisible, il clôture le film sans réelle surprise. L'OS a permis à Theodore de passer un cap, d'en finir avec son incapacité à envisager un divorce douloureux, d'aider le héros à évoluer lui aussi, et zou, l'OS, c'est fini. Ca me rappellerait presque le film "The Legend of Bagger Vance" de Robert Redford, quand Will Smith apparait pour aider Matt Damon puis disparait. Porte bonheur, catalyseur de changement, mais guère plus.

Quelques détails d'importance donc. Mais je recommande toujours ce film, fort agréable à regarder!