a vu "Hasta Mañana" (2/5) en avant-première au Publicis Cinéma sur les Champs-Elysées, sortie aujourd'hui dans les salles. Léo et Nino sont les deux jeunes héros, orphelins accueillis dans un centre situé au coeur du sud de la France. C'est mignon tout plein, ils sont amis pour la vie, Léo écrit une nouvelle et rêve de rencontrer Claude Lelouch. Un jour, Nino fugue et part pour Paris pour transmettre l'oeuvre de son ami au réalisateur. Ce dernier commence à déprimer suite au départ précipité de son camarade.

Les deux jeunes réalisateurs Sébastien Maggiani et Olivier Vidal signent une première oeuvre pleine de bons sentiments. Les jeunes acteurs montrent un talent certain et démonstratif. Leur fragilité transparait à l'écran dans une sincérité rafraichissante. Le travail sur l'image est pertinent et illustre parfaitement le talent des réalisateurs. On a vraiment envie d'aimer cette première tentative cinématographique qui en augure d'autres.

Mais comme souvent dans les oeuvres de jeunesse, le résultat est somme toute assez bancal. Premier point, le rythme. Le scénario se traine un tantinet en longueur et la sincérité ne fait pas tout. Pour maintenir l'attention du spectateur, rien ne vaut une alternance de pluie et d'éclaircies, quelques esclandres et un peu plus de souffle. Second point, la réalisation met en avant le jeu des jeunes acteurs mais sans vraiment chercher l'alternance. Des scènes se suivent et se ressemblent, l'ennui guette.

Le film cherche l'adhésion, avec sincérité certes, mais en fait un peu trop. Les bons sentiments sont une bonne chose, je suis définitivement pour, mais l'ultra réalisme combiné à de nombreuses longueurs gâchent la recherche de vérité des réalisateurs. Au final, une première tentative sympathique mais visiblement imparfaite, nous attendrons la suite de la carrière des jeunes loups pour se faire une idée de leur potentiel!

Écrire commentaire

Commentaires : 0