A vu « Goltzius et la Compagnie du Pélican » (2/5). Peter Greenaway, son œuvre inclassable, en marge des canons des temps modernes, « The Pillow Book », « 8 femmes ½ », « Le ventre de l’architecte », « Meurtre dans un jardin anglais », « Le Cuisinier, le voleur, sa femme et son amant », tant de films surannés, au ton ampoulé et poudré. Un style en soi, un univers en dehors du temps. Une fois de plus, PG place son action dans un XVIe siècle fantasmé, rempli de perruques et de fanfreluches. Une attention constante et concentrée est requise, loin de mes possibilités du moment. J’ai donc regardé le spectacle d’un œil distrait, conscient de mes limites, la note est donc assez fallacieuse car le même film avec 100% de mon attention aurait mérité un 4/5 à l’aise.