Eperdument (1/5) me laisse perplexe. Si Adèle Exarchopoulos rentre très bien dans son rôle de criminelle (sans qu'on sache pourquoi elle est incarcérée au juste), c'est bien la seule chose cohérente du film. Guillaume Gallienne ne correspond pas du tout à un directeur de prison, l'intrigue est longue et répétitive, l'histoire d'amour est alambiqué...
 
Je suis resté 2 longues heures à me demander qui avait bien pu pondre un scénario pareil... Gallienne met de l'intensité en vain, il n'est pas crédible un seul instant. Je m'attendais à ce qu'il récite des alexandrins. Et puis cet univers carcéral... ça sent le chiqué à plein nez...
 
Cette histoire de crush entre une détenue paumée et un directeur de prison dur mais juste manque d'un élément nécessaire à sa réussite: la vraisemblance.