Confirmation des impressions initiales positives après le 1er visionnage, le film US indépendant du moment, c'est par ici.

Avoir 15 ans au sein d'une communauté mormone de l'Utah sans avoir jamais rien connu du monde par delà les collines limite inéluctablement le champ des connaissances. La jeune Rachel confronte les évènements inexplicables qui surviennent à ses c...royances, fondées sur une éducation religieuse stricte et autarcique. Tandis qu'une grossesse inexpliquée (?) la renvoie à l'immaculée conception par l'entremise d'une chanson rock entendue inopinément (le "Hanging on the telephone" de Blondie), ne lui reste qu'à quitter le jardin d'Eden pour rejoindre la terre du péché, Las Vegas évidemment.

Rachel devient une figure biblique, virginale, en quête de sens dans le monde des hommes. La jeune Julia Garner personnifie avec grâce la jouvencelle tourmentée dans sa chaire et à l'orée d'une vie différente. Le ton du film, souvent décalé et aux réparties saugrenues, alimente ce décalage constant avec notre réalité plus terre à terre. Autant Rachel que les marginaux rencontrés sur sa route tentent de subsister dans une dimension parallèle à la réalité générale. Loin des contraintes terrestres et des impératifs lambdas, Clyde et Rachel se trouvent en suivant leur voie.

Quant à la grossesse inexpliquée... le doute persiste...

Note: 3/5, un film ovniesque, différent comme une immaculée conception.

Écrire commentaire

Commentaires : 0