a vu "Diplomatie" (3/5). Cette adaptation d'une pièce de théâtre est particulièrement bien jouée par deux acteurs chevronnés, André Dussollier et Niels Arestrup, à qui on ne la fait pas. Le premier joue un diplomate suédois, et le second le gouverneur nazi de la capitale tandis que les alliés approchent de Paris. L'enjeu de leur passe d'armes: sauver la ville lumière de la destruction programmée ou la condamner à l'ensevelissement. 

Film prenant, au rythme soutenu, aux discussions pointues et aiguisées. Regarder les visages de parchemin des deux acteurs de talent et suivre leurs propos délicats est un plaisir. Bien que la fin soit connue de tous, le cheminement des rebondissements n'est pas sans surprises. Pour les fans de films historiques à hauteur d'homme, ce film est très réussi.

Mais mon enquêté menée sur Internet m'a révélé que ce film est une affabulation, ce qui m'en trouve fort contrit. C'est un peu comme si le Titanic avait percuté un autre navire et qu'on nous faisait croire que c'était la faute d'un Iceberg. Je suis peut-être trop à cheval sur la vérité historique mais mon plaisir a été quelque peu gâché.

Mais les tenants et aboutissants des vainqueurs et des vaincus à la mi-1944 sont bien rendus, on se rend bien compte de l'enthousiasme des uns et du désenchantement pour les autres. Et c'est peut-être cela l'essentiel...