a vu "Dead man down".

Pitch et avis: film américain par le réalisateur de la trilogie "Millenium" Niels Arden Oplev, sombre histoire de vengeance avec Noomi Rapace (de la trilogie elle-aussi, featuring Lisbeth) et Colin Farrell (toujours aussi mou), un film un peu loooong qui passera très mal à la télé me semble-t-il, note: 2/5: beaucoup de longueurs, quelques regards très appuyés dignes d'un film français, pas désagréable au final mais rien de bien percutant. N'est pas Scorcese qui veut.

-------

Une jeune femme, Béatrice, demande à Victor, mafieux notoire qui a dézingué quelqu'un sous ses yeux alors qu'elle l'enregistrait à son insu, d'assassiner le mec qui a provoqué un accident de voiture duquel elle est ressortie défigurée. Lui-même veut liquider Alphonse, chef mafieux responsable de la mort de sa femme et de sa fille. Le plan machiavélique se met en place, mais arriveront-ils à réaliser leurs vengeances sans laisser de plumes?

---

Une fois de plus, une excellentissime bande-annonce accouche d'une petite série Z et non pas d'un film si intéressant. Rythmée, alerte, tonique, avec un "Shine on You crazy Diamond" d'anthologie (mais non présent dans le film...), elle donnait diablement envie d'aller au ciné.

Résultat, une bonne dizaine de personnes a quitté la salle à la moitié d'un film long, bavard et avec la pédale de frein constamment enclenchée. Les amoureux de films d'action aimeront les scènes de début et de fin, les fans de films tarabiscotés seront servis (quoique...) et les autres trouveront le temps long.

Le scénario semble tellement prévisible qu'on attend la fin avec impatience. Victor et Béatrice passent 1h30 à se renifler, Isabelle Huppert (oui oui...) fait quelques apparitions sans intérêt pour le schmilblick, et c'est juste long.

Un potentiel énorme qui n'arrive à rien, presque toujours. Le méchant semble même assez naïf, et Victor semble trop suicidaire pour en faire un héros inoubliable. Peu d'action, beaaaaucoup de dialogues, des non-scènes. Alors quoi? Je dirai qu'au cinéma, dans une salle obscure, la longueur avait parfois un quelque chose d'hypnotique... de langoureux... peut être grâce aux acteurs, mais pas de quoi commander le DVD...

--

Un film sans vraiment d'action, que j'aurais bien vu en noir et blanc filmé par Rohmer. Mais au-delà de ça, un intérêt plus que limité...