a vu 2 films à l'opposé l'un de l'autre que je note chacun à 3/5: "Closed circuit" et "I am Divine".

- Le premier est un honnête polar des familles sur le thème "ILS vous trompent, ILS vous manipulent, la vérité est ailleurs". Schizophrénique et étouffant, il fait le job... mais guère plus. Suite à un attentat à Londres, un suspect est appréhendé et les deux avocats, joués par le toujours sobre et excellent Eric Bana et une poulette lambda, sont chargés de le défendre. De fausses pistes en contre vérités, leur enquête les mène loin... Atmosphère réaliste, ambiance pesante à la proximité saisissante. L'attentat se joue à Borrough Market près du London Bridge, je connais ce marché très sympathique, autant dire que l'explosion fait froid dans le dos... pas de super héros ni d'artifice superfétatoire, l'action vous prend à la gorge à force de pragmatisme. Alors ça ne va pas bien loin mais ça garde éveillé. Et puis Eric Bana livre une prestation impeccable comme à son habitude. Bref, je recommande.

- Le second est un documentaire sur Divine, personnage haut en couleur, acteur fétiche du barré John Waters, connu pour avoir ingéré pour de vrai une déjection canine dans "Pink Flamingos". Mais Glenn Milstead était bien plus qu'une caricature de drag queen délurée. Derrière ses 140 kg se cachait un coeur d'artichaut qui avait envie de crier son amour. Après une scolarité infecte et des tabassages quotidiens, Divine a rendu confiance en lui à ce quidam jusqu'à le propulser tout en haut de l'affiche. Documentaire passionnant pour qui est habitué au cinéma déjanté de John Waters, un cinéma pas comme les autres, d'abord underground et sans limite, aux frontières du bon gout mais tellement jouissif... c'est ça, c'est un documentaire jouissif!

Écrire commentaire

Commentaires : 0