a vu 2 films qui n'ont pas vraiment fait le buzz, à tort.

- "Cha cha cha" (3/5): polar italien avec notamment Eva Herzigova. Tous les codes du polar sans exception sont mis en oeuvre: le héros ténébreux, détective de son état, qui fume beaucoup et se fait tabasser chez lui, les musiques caricaturales (saxo par ci, violon par là), une histoire tarabiscotée. Mais pour une fois, ça marche. Je me suis laissé prendre par l'histoire de complot politique et de crime crapuleux. A moins que ce ne soit surtout l'inimitable accent italien qui m'ait une fois de plus ravi. 

- "Les derniers jours" (4/5): ce film espagnol aux accents de film apocalyptique ultra réaliste est l'énorme surprise du jour. Aucun effet spécial pour cette histoire de symptôme non identifié empêchant les êtres humains de sortir dans la rue sous peine de mort immédiate par syndrome agoraphobique aigu.

Les humains se terrent donc sous terre, dans le métro, dans les égouts, ou dans les immeubles si les rivalités entre survivants ne créent pas de tensions mortelles. Le film suit Marc, héros trentenaire piégé à son bureau et en pleine crise de couple avec Julia. Sur le billot d'un licenciement dont il n'avait pas conscience, il doit faire paradoxalement équipe avec le responsable des ressources humaines, Henrique, pour naviguer dans la Barcelone souterraine.

Film post capitaliste, une critique du système est sous-jacente tout au long de la pérégrination des deux héros. A la recherche de la compagne de Marc, ils vont rencontrer des obstacles imprévus dans une ambiance claustrophobique. Les réflexes vitaux de survie et un matériel de base (une lampe, un GPS) prennent le pas sur les attributs usuels de richesse. Dans le noir la plus grande partie du temps, les ennemis d'hier pactisent et fraternisent pour survivre.

Film réellement prenant, addictif, qui ne lâche pas jusqu'à son dénouement. Happy end hollywoodien? Fatalisme à l'européenne? Un peu des deux, mais je vous laisserai découvrir la fin de cet excellent film

Écrire commentaire

Commentaires : 0