Anomalisa (1/5) restera à jamais un mystère pour moi. De nombreux spectateurs n'ont pas pris la peine de se poser la question, préférant la fuite. J'ai persévéré sans vraiment savoir où le film allait et quel état son intérêt...
 
Charlie Kaufman a commis des scénarios de qualité que de grands réalisateurs ont su faire fructifier. Spike Joze pour Dans la peau de John Malkovitch, Michel Gondry pour Eternal Sunshine of the Spotless Mind, Georges Clooney pour Confessions d'un homme dangereux.
 
Mais là... ce film avec des personnages en mousse filmés en stop motion (comme Wallace et Gromit) est un vrai moment de calvaire dépressif. Je vous conseillerais bien de fuir mais j'attends surtout des thèses de votre part. Parce que moi j'ai vraiment l'impression d'avoir perdu mon temps.
Critique exhaustive: http://publikart.net/anomalisa-film-de-charlie-kaufman-et-duke-johnson/