a vu "4h44, dernier jour sur terre".

Pitch très à la mode ces derniers temps. Le monde doit finir à une heure précise, un jour précis. Personne ne doit en réchapper, c'est la fin de toute vie. Ce drame collectif est suivi via l'histoire particulière de deux personnages, Cisco (joué comme toujours par un excellent Willem Dafoe) et Skye. 24h de la vie d'un couple dans la tourmente. Le tout tourné par Abel Ferrara, que l'on a connu plus radical et sans concessions. La maturité en somme, nonobstant une absence quasi totale de folie ou de lyrisme trash autrefois marque de fabrique du génial yankee de la grande époque (The King of New York, Bad Lieutenant). On retrouve néanmoins l'esthétique sacrémentielle, le goût du corps à corps, la dualité de l'homme face à ses addictions et sa conscience. Lorsque la fin approche, ne restent que Dieu ou l'excès, l'éternelle dualité, le ying et le yang de ce réalisateur à nul autre pareil.