Grosse interrogation du jour après avoir vu "3 coeurs" hier soir (1/5): le "Film Français" et son addiction à l'adultère, au regard dans le vague, à la clope négligemment glissée entre les doigts, à la prise de tête gratuite. Je pensais cette tendance du cinéma française éteinte mais elle semble revenir en force.

Le "Film Français", sous ses couverts d'authenticité, est une caricature pernicieuse et mercantile ne visant visiblement qu'à engranger des billets verts sur le dos d'amoureux de la rom'com' française non pas acidulée mais empoisonnée.

Je m'en doutais dés la bande annonce, et même ma collaboratrice a trouvé le film un peu ennuyeux. Moi je me suis grave énervé tout seul devant ces scènes complaisantes et vides. Charlotte fait sa Charlotte, Chiara est plutôt meilleure que d'habitude, Benoit reprend ses habits de Droopy, mais la musique (incompréhensible choix de musique) et le scénario sont un ramassis de fadaises.

Je m'énerve rarement mais là, plus jamais ça....

Écrire commentaire

Commentaires : 0