a vu "2 automnes, 3 hivers" (3/5). Minuscule film français super indépendant qui sent le bout de ficelle et le p'tit jaja, au pitch juste jamais vu nulle part jamais. Arman, trentenaire bien décidé à prendre sa vie en main, tombe amoureux d'une jeune femme rencontrée par accident lors d'un footing lambda. 

Dis comme ça, la folle originalité de ce sympathique film ne saute pas aux yeux. Perso, ça me rappelle au moins 10 films super bobos et sans aucun intérêt, avec un certain nombre de longueurs, de regards vides et de répliques ineptes. Des exemples? Je ne regardais habituellement pas ces films. Les choses changent, les barrières tombent, la transformation est en cours. Maintenant je regarde les films bosniaques, chiliens, bobos... 

Sauf qu'il y a Vincent Macaigne, mon chouchou du moment, aperçu dans "La fille du 14 juillet' et "La bataille de Solférino". Le regarder parler pendant 10 secondes me fait juste super rire, c'est comme ça. Son air de chien battu, sa voix trainante, sa loose existentielle constante, sa calvitie naissante... regardez la bande annonce pas très longue, vous comprendrez.

Ici, la narration est prise en main par les personnages, qui vivent leur vie et racontent les scènes en quasi live, prenant à témoin le spectateur. 3 années hasardeuses de vies non moins minuscules sont revisitées et racontées sans chichis. C'est frais, drôle et touchant.