Commentaires échangés, textes rédigés, palmarès suivi en live, cette nuit des Oscars 2016 fut des plus remplies! En cadeau, vous trouverez le texte publié sur Publik'Art avec mon compte-rendu de cette belle nuit partagée avec vous.
 
Un peu de subjectivité pour certaines récompenses et certains commentaires... Spotlight, Mark Rylance, Ex-Machina, les sujets sont polémiques et font jaser, j'en parle. On ne peut pas toujours être d'accord avec tout!
 
Mais je parle surtout de Léo, Mad Max, The Big Short et surtout Alicia Vikander, la vraie reine de la nuit. Avec sa robe jaune... quelle actrice! :D
Le lien vers l'article : http://publikart.net/les-oscars-2016-revivez-heure-par-heure-la-ceremonie-et-le-palmares/

29/02/2016: La folle nuit des Oscars

Le discours de remerciement de Léo aux Oscars 2016 est un modèle du genre. Des remerciements sobres et élégants, emprunts d'humilité et sous le signe de la lutte pour l'environnement. Certains d'entre vous ont suivi avec moi la folle nuit des Oscars 2016 en live, un grand moment de fun et de cinéma!
 
Je tiens à remercier nominativement dans le désordre et avec le coeur:
Stefan Salavin, Djamel Mohammed, Daniel SD Da Silva, Fred Rossi, Céline Bénéat, Stojän Serbian Giscard , Bertrans Ploquin, Caroline Moreno, Quentin Masnada, Myriem Bayad, Kitamura Delporte, Pierre-Yves Gotonin, Kévin Steinbacher, Nico Wilhelm, Simon Robert, Ebtisam As, Marie Désert, Adèle Rowe, Rémy Cholet, Michel Wayne, Bert Dévigne, JO Giko, Juliano Freitas Mendes Perreira, Charlotte Tjn.
 
Si j'ai oublié votre nom, ne m'en voulez pas, la nuit fut courte, j'ai fait de mon mieux pour attraper tous les noms au vol! Quelle nuit, merci à tous pour vos commentaires, surtout que j'ai perdu la connection assez tôt et vous m'avez aidé à suivre la soirée dans le noir presque total.
 
Pour revivre l'impeccable speech de Léo, c'est ici!

29/02/2016: Le palmarès des Oscars 2016

La nuit se finit et le palmarès est complet. Une joie immense pour Inarritu, Léo et l'avalanche de récompenses techniques de Mad Max Fury Road. Un peu déçu que Stallone et The Big Short n'aient pas reçu de prix au profit de Mark Rylance mais pourquoi pas et Spotlight. Le prix pour Spotlight est de la vraie forfaiture, mais passons...

Le palmarès complet!

Meilleur scénario original:: Spotlight
Meilleur scénario adapté: The Big Short
Meilleure actrice dans un second rôle: Alicia Vikander
Meilleurs costumes: Mad Max
Meilleurs décors: Mad Max
Meilleur maquillage: Mad Max
Meilleure photographie: The Revenant
Meilleur Montage: Mad Max
Meilleur montage sonore: Mad Max
Meilleur mixage: Mad Max
Meilleurs effets spéciaux: Ex-Machina
Meilleur film d'animation: Vice Versa
Meilleur acteur dans un second rôle: Mark Rylance pour Le Pont des Espions
Meilleur film documentaire: Amy
Meilleur film étranger: Le Fils de Saul
Meilleure musique; Ennio Morricone pour Les 8 Salopards
Meilleure chanson: Sam Smith pour Spectre
Meilleur réalisateur: Alejandro Inarritu pour The Revenant
Meilleure actrice: Brie Larson pour Room
Meilleur acteur: Léonardo DiCaprio pour The Revenant
Meilleur film: Spotlight

Merci à vous d'avoir suivi cette belle nuit sur 24FPS, c'était un vrai moment de communion cinématographique!

28/02/2016: Les pronostics des bookmakers pour les Oscars

Les bookmakers parient sur The Revenant pour les Oscars. Pas forcément des fans du cinéma, mais vu qu'ils prennent les paris, ils sentent le pouls du public. 3 statuettes majeures lui seraient promises: film, réalisateur et acteur.
 
Le principal Bookmaker est William Hill et les chiffres sont formels. Mad Max Fury Road partirait avec 6 Oscars techniques (Costumes, Maquillage, Montage, Son, Décors et Mixage) mais The Revenant se garderait le morceau de roi. film, réalisateur et acteur.
 
Pour les autres récompenses, voici les tendances:
- Brie Larson: Meilleure actrice pour Room
- The Big Short: Meilleure adaptation
- Spotlight: Meilleur Scénario original
- Vice Versa: Meilleur Film d'animation
- Sylvester Stallone: Meilleur acteur dans un second rôle
- Alicia Vikander: Meilleure actrice dans un second rôle
- Star Wars Le Réveil de la Force: Meilleurs effets spéciaux
 
La pression augmente... stress! Ca m'empêchera de m'endormir!

28/02/2016: Le palmarès des Razzie Awards

A peine moins attendus que les Oscars, les Razzie Awards ont livré leur palmarès. Et vous allez être contents. 50 nuances de Grey a cassé la baraque, remportant une juste victoire dans de nombreuses catégories. Stallone obtient également la rédemption, bravo l'artiste!
 
Le Palmarès!
- Razzie du pire film de 2015 : Les 4 Fantastiques et 50 nuances de Grey
- Razzie du pire acteur : Jamie Dornan dans 50 nuances de Grey
- Razzie de la pire actrice : Dakota Johnson dans 50 nuances de Grey
- Razzie du pire réalisateur : Josh Trank pour Les 4 Fantastiques
- Razzie du pire scénario : 50 nuances de Grey, écrit par Kelly Marcel d'après le roman de E.L. James
- Razzie du pire acteur dans un second rôle : Eddie Redmayne dans Jupiter : le destin de l'univers (Jupiter Ascending)
- Razzie de la pire actrice dans un second rôle : Kaley Cuoco-Sweeting dans Alvin & The Chipmunks: Road Chip (voix) et The Wedding Ringer
- Razzie du pire remake : Les 4 Fantastiques
- Razzie du pire duo : Jamie Dornan & Dakota Johnson dans 50 nuances de Grey
- Razzie du repentant : Sylvester Stallone, sauvé grâce à Creed

28/02/2016: Pronostics des Inrocks pour les Oscars

Les pronostics des Inrocks pour les Oscars. Prennent-ils partie et arrêtent-ils de tortiller du derrière? Oui... et non... ils citent des favoris, des possibles et des outsiders, ce qui fait que tout le monde a sa chance. Un peu normand comme manière de fonctionner...
 
Meilleur film: The Revenant
Meilleur réalisateur: Alejandro Inarritu
Meilleur acteur: Léonardo DiCaprio
Meilleure actrice: Aie, ils citent deux actrices... Brie Larson pour Room et Jennifer Lawrence pour Joy.
Meilleur acteur dans un second rôle: C'est nul, où est Stallone? Mark Ruffalo dans Spotlight et Mark Rylance dans Le Pont des espions
Meilleure actrice dans un second rôle: C'est nul... Jennifer Jason Leigh dans Les Huit Salopards. Aliciaaaaaaa!
Meilleur film étranger: Le Fils de Saul
 
Voilà, on est souvent d'accord, finalement. Inarritu et Léo en tête d'affiche. Favoris mais... l'académie peut prévoir des surprises...

28/02/2016: Mes pronostics pour les Oscars 2016

Mes pronostics personnels pour les Oscars 2016! La cérémonie débutera cette nuit vers 2H du matin heure française, tout le monde a les yeux rivés sur le Dolby Theater de Los Angeles. L'heure est venue de publier mes pronostics. Pression pression!
 
Meilleur film: The Big Short (subjectivité totale)
Meilleur réalisateur: Alejandro Inarritu pour The Revenant
Meilleur acteur: Léonardo DiCaprio pour The Revenant
Meilleur actrice: Brie Larson pour Room (pas vu mais c'est ce que tout le monde dit...)
Meilleur second rôle féminin: Alicia Vikander pour The Danish girl
Meilleur second rôle masculin: Sylvester Stallone pour Creed
Meilleur film étranger: Le Fils de Saul
Meilleur d'animation: Vice Versa (cousu de fil blanc...)
Meilleure adaptation: The Big short
Meilleur scénario original: Straight Outta Compton
 
Mon choix du meilleur film est un choix du coeur... il y a fort à partier que ce soit The Revenant qui gagne la statuette. Pareil pour le Meilleur second rôle féminin, Kate Winslet devrait l'emporter mais j'ai tellement aimé Alicia Vikander dans The Danish Girl... pour des raisons cinématographiques évidentes!
 
Tout le monde retiendra son souffle en attendant de savoir si Léonardo DiCaprio recevra enfin l'Oscar du meilleur acteur. C'est son année, ne pas l'obtenir relèverait du complot crypto communiste dirigé par Kim Jong-il depuis la Corée du Nord...
 
Regarderai-je la cérémonie en live? Le faire pourrait flinguer ma journée de lundi... Mais je ne l'ai jamais regardée en entier... ce serait une première. Wait and see.

28/02/2016: Independent Spirit Awards

Dernière cérémonie avant les Oscars, les Independent Spirit Awards ont vu Spotlight triompher avec les 3 titres majeurs: Meilleur film, Meilleure réalisation et Meilleur scénario. Je ne sais pas vraiment à quoi tiennent ces récompenses, dont le palmarès me donne des sueurs froides. Regardez plutôt:
 
Meilleur film : Spotlight
Meileur acteur : Abraham Attah pour 
Beasts of No Nation
Meilleure actrice : Brie Larson pour 
Room
Meilleur réalisateur : Tom McCarthy pour 
Spotlight
Meilleure actrice dans un second rôle : Mya Taylor pour 
Tangerine
Meilleur acteur dans un second rôle : Idris Elba
 pour Beasts of No Nation
Meilleur premier scénario : Emma Donoghue pour 
Room
Meilleure photographie : Ed Lachman
 pour Carol

Meilleur documentaire : The Look of Silence, de Joshua Oppenheimer
Meilleur premier film : The Diary of a Teenage Girl, de Marielle Heller
John Cassavetes Award : Krisha, de Trey Edward Shults
Meilleur scénario : Tom McCarthy et Josh Singer pour 
Spotlight
Meilleur film étranger : Le Fils de Saul de László Nemes
Meilleur montage : Tom McArdle
 pour Spotlight

Robert Altman Award : Spotlight
Kiehl's Someone to Watch Award : Felix Thompson pour King Jack

Piaget Producers Award : Mel Eslyn
Truer Than Fiction Award : Elizabeth Chai Vasarhelyi pour Incorruptible
 
Ce palmarès ne laisse de me surprendre. Beast of No Nation n'est pas nommé aux Oscars, ce qui laisse une chance indéniable à Léo d'obtenir la précieuse statuette. Je ne sas pas si The Revenant était cité car je ne le vois pas au palmarès.
 
Point de vue hautement personnel: accorder tant de place à Spotlight me semble dommage. Le film est bavard, enchaine les répliques sans vraie ambition de mise en scène ou effets visuels, c'est du cinéma à papa. OK, le sujet est puissant mais The Big Short évoque un sujet tout aussi polémique en y apportant une bonne dose d'ambition formelle... Je ne parle même pas de The Revenant...

27/02/2016: Compte rendu de la soirée des César 2016

Le retour complet et (presque) exhaustif sur la soirée des César 2016, c'est sur Gentleman moderne!

 

Les succès mérités de Fatima et Mustang, les blagues Desplechin et Marguerite et les oublis Mon Roi et Dheepan, tout est marqué Noir sur Blanc!

 

 

Lien internet: http://gentlemanmoderne.com/des-cesar-2016-douxamers/

26/02/2016: Cérémonie des César

Ce soir, Cérémonie des César! Je ne sais pas pour vous mais je serai devant ma télé... N'en déplaise à certaines d'entre vous, je suis comme un petit fou avant les cérémonies de remise de prix. Je fais des pronostics, je compare les films, je me plie au jeu des projections...
 
Rumeurs de collusion ou de copinage? Je m'en fiche! Il n'y a pas de fumée sans feu et si les palmarès des années précédentes avaient fait triompher Timbuktu, Guillaume et les garçons à table ou Amour, il doit bien y avoir des raisons.
 
Et puis La Vie d'Adèle avait été oublié, preuve que les favoris ne sont pas toujours les grands gagnants...
 
Pour cette année, mes pronostic sont évidemment subjectifs. Je ne pense pas reporter la palme du sans-fautes mais c'est le choix du coeur. A vous de juger.
 
Meilleur Film: Mon Roi
Meilleur réalisateur: Jacques Audiard (Dheepan)
Meilleure actrice: Emmanuelle Bercot (Mon Roi)
Meilleur acteur: Fabrice Luchini (L'Hermine)
Meilleure actrice dans un second rôle: Sidse Babett Knudsen (L'Hermine)
Meilleur acteur dans un second rôle: Vincent Rottiers (Dheepan)
Meilleur espoir féminin: Zita Hanrot (Fatima)
Meilleur espoir masculin: Rod Paradot (La tête haute)
Meilleur premier film: Mustang
Meilleur scénario original: Dheepan
Meilleure adaptation: Fatima
Meilleur film étranger: Birdman

25/02/2016: Pronostics des Inrocks pour les César

Les Inrocks se plient au jeu des pronostics pour les prochains César. Je ferai une journée spéciale César demain en revenant sur les différents films listés mais intéressons nous aux prévisions du mag parigot.

Leur grand favori n'est autre que Mustang. Ce film puissant sur 5 jeunes filles éprises de liberté dans un coin reculé de Turquie émeut et interpelle. C'est un premier film, qualité souvent appréciée au Théâtre du Châtelet. A l'instar de Timbuktu, Mustang est un film français ouvert sur l'étranger, cosmopolite et attachant, le prototype même du favori aux César. Les jeunes actrices font rire et pleurer et les scènes irrésistibles sont foison. Un coup de coeur personnel, son triomphe ne me dérangerait pas, même si...

Concernant La Loi du Marché, je me souviens de ces scènes socialement insoutenables où la dénuement le plus abject fait se retrouver en position délicate. Un film rêche que je n'aimerais pas voir triompher car il est par trop limité. Parfois puissant, souvent collé au sol. Les Inrocks prédisent au moins un prix d'interprétation pour Vincent Lindon...

Fatima et Marguerite sont rangées dans la catégorie des possibles surprises. Marguerite est avant tout une comédie avec une limite intrinsèque. Fatima m'avait séduite par sa peinture complexe de la réalité d'aujourd'hui... un énorme coup de coeur pour cette femme courageuse qui doit batailler pour assurer une vie décente pour ses filles.

Luchini est aussi favori que Lindon pour le Meilleur Acteur, Catherine Frot et Soria Zeroual sont sur la même ligne pour la Meilleure Actrice. Mais n'oublions pas Loubna Abidar dont l'histoire personnelle pourrait faire pencher la balance.

Les Inrocks se mouillent pas trop mais suivent une logique que je ne suis pas loin de partager. Je n'aime pas trop les publications qui citent 5 noms pour un prix. Ils n'osent pas choisir, c'est rageant. Moi, je ne citerai qu'un nom à chaque fois, je me mouille! RDV demain! Céline, je compte sur toi!

 

Lien: http://www.lesinrocks.com/2016/02/25/cinema/cesar-2016-qui-va-gagner-11807799/

14/02/2016: Bafta 2016

Alors, qui a remporté des récompenses aux Bafta, les Oscars britanniques?
 
Sans surprise, The Revenant casse la baraque, une fois de plus. Léonardo est nommé Meilleur acteur, The Revenant est le Meilleur film et Inarritu est le Meilleur réalisateur. Un plébiscite? Oui, tout à fait.
 
Brie Larson réédite après les Golden Globes en devenant meilleure actrice pour son rôle dans Room. Mad Max remporte 4 récompenses techniques: meilleure photographie, meilleur maquillage, meilleurs costumes et meilleur montage.
 
Quelques récompenses marquantes: Les nouveaux sauvages pour le Meilleur film étranger, Spotlight est Meilleur scénario original et mon chouchou The Big Short est Meilleur scénario adapté.
 
Pour les seconds rôles, la Meilleure actrice est Kate Winslet dans Steve Jobs et le Meilleur acteur est Mike Rylance dans Le pont des espions.
 
Pour finir, 2 récompenses sympathiques. Le Meilleur espoir est John Boyega pour son rôle dans Star Wars : le réveil de la force
et Meilleure musique est celle d'Annie Morricone pour Les huit salopards. Eternel ce mec!

14/02/2016: WGA 2016

Après les DGA et la SAG viennent les WGA 2016. Les Writers Guild Awards 2016 ont décerné leurs prix. En prévision des Oscars, le résultat est d'importance. En 2015, Imitation Game était lauréat avant de remporter l'Oscar du meilleur scénario adapté. Le prix du scénario original était revenu à The Grand Budapest Hotel mais Birdman avait remporté l'Oscar.
 
Alors qui sont les vainqueurs 2016? Le prix du meilleur scénario original a été décerné à Spotlight. Et ô joie, le prix du meilleur scénario adapté revient à mon chouchou The Big Short. Encore un prix pour le film choral de Adam McKay. Très bonne nouvelle en prévision des Oscars!!!
 
Vous l'avez vu The Big Short? Ravis ou agacés?

09/02/2016: Prix Lumières 2016

#PrixLumières2016
Mustang triomphe aux prix Lumières 2016 avec pas moins de 4 prix dans des catégories prestigieuses: meilleur film, meilleur premier film, meilleures révélations pour les quatre filles du film et meilleure image.
 
Un beau succès, ça présage du meilleur pour les prochains César! C'est positif, ce film est un vrai coup de coeur de 2015, sa réussite ferait plaisir. Un film passionnant et touchant, qui renouvelle pas mal le cadre purement franco-français.
 
Alors, le palmarès, avec aussi Trois souvenirs de ma jeunesse, Fatima, Marguerite, La loi du marché, Much Loved, le palmarès est éclectique et foisonnant. J'aime bien ce palmarès!
- Prix Lumières du meilleur film : Mustang
- Prix Lumières du meilleur réalisateur : Arnaud Desplechin pour Trois souvenirs de ma jeunesse
- Prix Lumières du meilleur scénario : Philippe Faucon pour Fatima
- Prix Lumières de la meilleure actrice : Catherine Frot pour Marguerite
- Prix Lumières du meilleur acteur : Vincent Lindon pour La loi du marché et Journal d’une femme de chambre
- Prix Lumières Révélations 2015 : Rod Paradot pour La tête haute - Güneş Nezihe Şensoy, Doğa Zeynep Doğuşlu, Elit Işcan, Tuğba Sunguroğlu et Ilayda Akdoğan pour Mustang
- Prix Lumières du meilleur premier film : Mustang
- Prix Lumières du meilleur film francophone : Much Loved
- Prix Lumières de la meilleure image : David Chizallet pour Mustang, Les Anarchistes et Je suis un soldat
- Prix Lumières de la meilleure musique : Grégoire Hetzel pour La belle saison, Trois souvenirs de ma jeunesse
- Prix Lumières pour l'ensemble de sa carrière : Isabelle Huppert

09/02/2016: Magritte 2016

‪#‎Magritte‬
Les Cesar belges plébiscitent Le Tout Nouveau Testament de Jaco van Dormael. Film imparfait et iconoclaste, il m'avait semblé plus ambitieux qu'abouti...

4 Magritte pour le chouchou du public belge 4 ans après le succès du très bon Mr Nobody, très injustement passé inaperçu dans nos contrées.

Vincent Lindon a été honoré pour l'ensemble de sa carrière. Après Cannes, il accumule les récompenses. Voilà, sinon ca va pas mal du côté du Plat Pays

07/02/2016: DGA 2016

Alejandro inarritu est sacré meilleur réalisateur aux Director Guild Awards 2016 pour la 2nde année consécutive. Après Birdman, The Revenant remporte tous les suffrages. De bonne augure pour les Oscars! Il devient le premier réalisateur à réaliser le doublé. Belle performance!

Côté séries, David Nutter remporte le prix du Meilleur Réalisateur pour une série dramatique pour Game of Thrones et Chris Addison reçoit le DGA Award du Meilleur Réalisateur pour une série comique pour Veep.

Inarritu a vraiment la classe. Il réalise des films ambitieux, se donne les moyens d'atteindre ses objectifs et reçoit la reconnaissance méritée de la critique. Je tire mon chapeau. Vivement le 28 février pour les nuits des Oscars!

29/01/2016: SAG 2016

Les Screen Actors Guild Awards 2016 ont récompensé les acteurs et actrices de l'année. Et vous allez trépigner car Leonardo DiCaprio, Brie Larson, Idris Elba, et Alicia Vikander sont les heureux lauréats.

DiCaprio et Brie Larson se placent pour les Oscars, comme attendu. Et ma merveilleuse chouchoute Alicia Vikander à resplendit de mille feux sur le tapis rouge. Espoir d'Oscar?

A noter que Spotlight s'est vu décerner le prix de la meilleure distribution. Au détriment de The Big Short, tristesse.

24/01/2016: The Big Short triomphe aux PGA!

Les PGA Awards ont donné leur palmarès 2016... et je frétille. L'excellentissime The Big Short a remporté la récompense suprême... vu 4 fois au ciné, des acteurs en état de grâce, des scènes techniques mais tellement drôles... je ne pensais pas que le film aurait une chance pour les Oscars, mais qui sait...
 
Surtout que si l'on regarde les 8 dernières années, les Oscars ont immanquablement suivi la distinction des PGA. Birdman, Argo, The Artist, Démineurs, No Country for old Men... il faut remonter à 2007 (Little Miss Sunshine Vs Les Inflitrés) pour voir une différence...
 
Côté séries, Fargo triomphe pour la seconde année consécutive dans la catégorie mini-séries. Pour les séries dramatiques, Game of Thrones remporte la palme.
 
Le palmarès complet est disponible sur ce lien:
http://www.producersguild.org/blogpost/923036/237237/Winners-Producers-Guild-Awards-2016

21/01/2016: classement Abus de Ciné

Abus de Ciné publie son classement des 10 meilleurs films 2015. Et ce n'est inintéressant. Je ne partage pas forcément tous leurs avis enthousiastes mais c'est un échantillon représentatif de l'année. Et puis Birdman fout en haut du classement, ça ne peut que me ravir.

1) Birdman
2) Mad Max
3) Vice Versa
4) Mustang
5) The Lobster 
6) Snow Therapy
7) It Follows
8) Sicario
9) Le réveil de la Force
10) Foxcatcher

07/01/2016: les récompenses de la NBR

Le célébrissime National Board of Review vient de remettre ses prix pour récompenser les films de 2015. Et c'est surprenant, dans le bon sens du terme. Voire même ça fait plaisir. Beaucoup de Seul sur Mars et Mad Max tout en haut du podium.
 
Meilleur film: Mad Max : Fury Road
Meilleur réalisateur: Ridley Scott pour Seul sur Mars
Meilleur acteur : Matt Damon pour Seul sur Mars
Meilleure actrice : Brie Larson pour Room
Meilleur acteur dans un second rôle : Sylvester Stallone pour Creed
Meilleure actrice dans un second rôle : Jennifer Jason Leigh pour Les 8 salopards
Meilleur scénario original : Quentin Tarantino pour Les 8 Salopards
Meilleur scénario adapté : Drew Goddard pour Seul sur Mars
Meilleur film d'animation : Vice Versa
Meilleure révélation : Abraham Attah pour Beasts of No Nation & Jacob Tremblay pour Room
Meilleur premier film : Mediterranea
Meilleur film étranger : Le Fils de Saul
Meilleur documentaire : Amy
Meilleur casting : The Big Short
Spotlight Award : Sicario, pour son exceptionnelle vision collaborative
NBR Freedom of Expression Award : Beasts of No Nation & Mustang
 
Un avant gout des Oscars! Il manque juste Léo...

05/01/2016: Liste 2015 du blog Cinéphiles & Mélomanes

L'année se termine, et les classements des meilleurs films de 2015 se multiplient. Alors que l'on constate beaucoup de divergences d'opinions, nous vous proposons nos propres coups de coeurs et nos grandes déceptions, accompagnés de brefs commentaires garantis sans spoiler.
En espérant que l'année 2016 soit aussi riche en émotion (au cinéma) et en vous souhaitant nos meilleurs voeux.

NOS DECEPTIONS :

JAMES BOND 007 SPECTRE : Dur de faire mieux que Skyfall, je vous l'accorde, car ce troisième Daniel James Craig Bond était vraiment surpuissant : d'abord visuellement (Shanghai la nuit, le casino, l'île déserte, le manoir...) et puis avait un scénario original et très bien tourné et joué... Spectre est à l'exact opposé de tout cela, mise à part une scène : la fête des morts de Mexico... Si celle-ci, en guise d'introduction a ravi les amateurs de belles mises en scène, on a l'impression que le reste du film est bâclé et repose sur un simple casting (d'ailleurs mal utilisé : Monica Bellucci apparaît 20 secondes et ne sert strictement à rien...). Le grand Christoph Waltz se trouve dans la peau d'un méchant caricatural, Craig ne sait plus sourire, le suspense et la surprise sont complètement morts, on ne croit jamais à tout ce que l'on voit... Là est la brutale et douloureuse retombée du grand Sam Mendes.

HUNGER GAMES "LA REVOLTE" PARTIE 2 : On attendait le dénouement de l'aventure de Katniss Everdeen (initialement réalisée par Gary Ross), et on a été très déçu : ce dernier chapitre, qui n’a pas été le final que l’on attendait, ne sauve pas l’anecdotique première partie de « La Révolte » et souffre de la comparaison avec les deux premiers films de la saga qui nous tenaient constamment en haleine ; Jennifer Lawrence devient insupportable dans cet ultime opus et le film en lui-même, non aidé par un livre qui sentait déjà le bâclé, est ridicule quasiment de bout en bout. Rien que la séparation du film en deux partie...

DHEEPAN: Comment, chers messieurs Coen, avez-vous pu décider de donner la palme d'or à Dheepan, face à Youth et The Lobster ? Oui c'est vrai, Jacques Audiard fait un film sur un sujet délicat, mais cela ne suffit pas pour faire un grand film... Le cinéma c'est aussi une prise de risque, c'est se pencher sur le détail qui fait la différence... Dheepan est facile, déjà vu et ennuyant, on retiendra quand même la bonne intention (ou la prétention d'avoir un nom et de l'utiliser comme prétexte).

NOS COUPS DE COEUR :

BIRDMAN : Il y a tellement de choses à dire sur ce film que se contenter d'un seul visionnage est un crime. Plongés et baladés dans les coulisse d'un théâtre de Broadway, mais pourtant coincés entre deux artistes que tout oppose, nous découvrons un monde où l'égo règne en maître.
Birdman dépeint avec subtilité cet univers, dans lequel s'affrontent le succès médiatique et l'amour de l'art, pourtant forcés de se concilier, dans leurs intérêts communs. Discours pertinents, milieu passionnant, personnages plus qu'intéressants, et tout cela tourné sous la forme d'une seule et même séquence qui nous semble ininterrompue, un voyage où rien ne peut nous être caché.

STARWARS - LE REVEIL DE LA FORCE : Pour "Star Wars VII", J.J. Abrams a rendu hommage à son prédécesseur George Lucas et a repris les ingrédients qui avaient fait le succès de la première, « l’authentique » trilogie galactique, en puisant surtout dans le tout premier film de l’univers, « Un nouvel espoir » (Star Wars IV). C'est parfois caricatural, mais ça fonctionne globalement et l’on est ravis de retrouver cet univers qui nous semble si familier, malgré quelques mauvais choix décevants mais quasi-inévitables (rachat par Disney, vous connaissez la chanson).

MAD MAX: FURY ROAD : Pour ceux qui avaient vu les premiers Mad Max avant la sortie de ce dernier... eh bien c'est du pur Mad Max. George Miller a su se rapprocher du meilleur épisode de la trilogie, c'est à dire le deuxième, et nous offre une épopée palpitante au coeur de ce monde futuriste en crise, que l'on retrouve, en ressentant ce mélange d'excitation et de nostalgie... Les véhicules, les costumes et ce guitariste psychédélique, le tout modernisé en gardant l'esprit punk. Ajoutez un Tom Hardy au jeu juste (ne remplaçant tout de même pas Mel Gibson) mais surtout une Charlize Theron furieusement séduisante, pour un personnage (Furiosa) des plus intéressants : il ne vous reste qu'à vous enfoncer dans votre fauteuil, les lunettes 3D sur le nez évidemment, la ceinture attachée, et maintenant ne pensez plus (pour une fois qu'on vous le demande) et laissez vous aller !

LA RAGE AU VENTRE : On avait déjà beaucoup apprécié la performance de Jake Gyllenhaal dans "Night Call" (2014), et il nous a confirmé cette année qu'il avait pris une nouvelle dimension, notamment dans « La rage au ventre » (« Southpaw » en V.O.). Métamorphosé physiquement en ex-gloire de la boxe dont la vie bascule dramatiquement, le Californien nous a une nouvelle fois fait vibré, dans un long métrage dans lequel le réalisateur Antoine Furqa marque aussi par la modernité de ses scènes de combat.

KINGSMAN : Surprenant, jouissif, exaltant : serais-ce le nouveau visage de l'espionnage britannique ? Avec une élégance digne des sujets de sa majesté, voici une petite perle d'humour, un film qui bientôt fera partie des classiques en se moquant des franchises traditionnelles d'espionnage. Colin Firth, Samuel L Jackson et Mark Strong, dirigés par Matthew Vaughn, présentent un Kingsman inévitable et qui d'ailleurs semble très proche du style "à la Tarantino".

THE BIG SHORT : Un gros casting pour un film avec également un bon suivi marketing, nous laissant imaginer qu'il serait le nouveau grand film de braquage, une sorte Ocean's Twenty... En effet, Brad est de la partie, et avec quelques nouveaux visages familiers : Christian Bale, Ryan Gosling et Steve Carell se mêlent au casting... Eh ben non, pas de gros stratagèmes et gros braquages tordus. The Big Short est plutôt le film qui va vous expliquer de façon très, voir très très très ludique (Margot Robbie dans son bain), la façon dont toute la crise économique a commencé, c'est à dire à Wall Street, en 2008 : j'ai nommé la crise des subprimes.
Remarquablement accrochant, drôle et surprenant, voilà qui offre une sublime manière de démocratiser la connaissance de cette erreur capitale !

YOUTH : Deux vieux amis se retrouvent lors de vacances bien mérités : Michael Caine dans le rôle d'un compositeur et chef d'orchestre de haute renommé, dont seules ses "chansons simples", composées pour sa femme lors de ses débuts, semblent avoir été retenues de sa carrière ; et Harvey Keitel, réalisateur hollywoodien encore actif mais sur la pente raide d'une fin de carrière contestable. Film très prenant, qui se chargera de vous rappeler habilement que même les plus belles et les plus grandes choses ont une fin, mais ce tout en conservant le long de l'histoire une lueur l'optimisme, qui semble encore plus puissante que les dégâts du temps. Et dire que c'est Dheepan qui a eu la palme d'or...

THE LOBSTER : Ce n'est pas le film que à aller regarder "pour pas se prendre la tête", et qui d'ailleurs vous fera du bien si vous sortez de votre quatrième séance de Fast and Furious. Au milieu de cette société où, une fois célibataire, vous disposerez d'un peu plus d'un mois pour trouver un nouveau conjoint avant d'être transformés en animal, vous réfléchirez à deux fois avant de larguer lâchement votre copine/copain ! Célibataires et couples ne vivants même plus ensemble, un tas de question se posent : peut-on faire confiance à l'autre, lorsque tout le monde recherche précipitamment l'amour ? Peut-on se permettre de prendre son temps, lorsque la société stigmatise le célibat ? Aura-t-on le courage de changer de vie lorsque le vrai amour se manifeste ? Finalement, peut-on reprocher à sa copine/copain de nous avoir largué pour quelqu'un qu'elle(il) aime vraiment ? Véritable satire de notre société, l'habile "The Lobster" suscite un questionnement complet de nos moeurs, tout en sachant conserver une touche d'humour diplomatique. Et dire que c'est Dheepan qui a eu la palme d'or...

EVREST: Gyllenhaal chausse de nouveau ses crampons : on l'avait remarqué dans l'apocalyptique "Le jour d'après"; il fait aussi partie du casting de ce film à grands frissons, mais la réussite de celui-ci réside moins dans la présence de l'acteur que dans le travail visuel et émotionnel que ces 2 heures 30 représentent. Bien qu'il s'agisse d'une histoire vraie, on ressent un peu le côté "film américain à grand public" dans certains personnages, travaillés en surface. Sensations et surprises sont quand même au rendez-vous, ceci promettant une belle mais tumultueuse ascension.

MISSION: IMPOSSIBLE 5 : Là où "Spectre" a échoué, "Rogue Nation" nous a régalé. Après un quatrième film ("Mission impossible : Protocole Fantôme") réussi, la tâche n'était pourtant pas gagnée d'avance. Mais Christopher McQuarrie s'en est sorti, avec tout ce qui fait un bon "Mission: Impossible" voire un peu plus : du spectaculaire, de l'ironie, un scénario qui tient la route et des acteurs fidèles à eux-mêmes. On remarquera d'ailleurs la splendide Rebecca Ferguson, que l'on rencontre avec grand plaisir. Certes pas révolutionnaire, mais loin d'être du réchauffé.

Hoël Clément et Jérémie Baron.

03/01/2016: Le top d'une fidèle du blog

Le Top 2015 d'une habituée du blog, fidèle lectrice et fan de ciné invétérée, au score 2015 plus que très honorable! J'ai donc copié son texte et sa prose pour laisser parler la passion! Céline, c'est à toi!
 
2015 fut ma première année cinema avec (enfin) un Pass
J'ai donc multiplié par plus de deux mon nombre de séances, et j'ai vu des grosses daubes, mais aussi des films qui m'ont touchée, pour des raisons diverses et variées.
D'abord, j'ai frissonné devant les rapports SM de Wiplash (certes 2014, mais vu le 3 janvier 2015),
J'ai voyagé en Turquie avec Mustang (émotion au top, envie folle de ruer dans les brancards), en Russie devant les Nuits blanches du facteur, en Andalousie avec La Isla Minima (film étonnement absent de la majorité des tops)
J'ai révisé mes cours d'histoire avec Le Prodige, Le labyrinthe du Silence, Crosswind ou même American Sniper.
J'ai découvert un auteur, des acteurs et un style avec Profanation (acteurs que j'ai retrouvés dans Enfant 44, encore un bon film de l'année)
J'ai chanté devant Marguerite en n'ayant plus peur de chanter faux
J'ai surfé sur les vagues avec Love and Mercy, et découvert un groupe quasi inconnu par mes oreilles
J'ai volé dans les plumes de Birdman, qui est une prouesse visuelle incroyable, et redécouvert un Michael Keaton incroyable,
J'ai fait parler une amie si chère à mon cœur après avoir vu Mon Roi,
Cette même amie qui m'a encore tant dit sur les premières années de son Père en France après son départ de Kabylie, grâce à Fatima.
J'ai rêvé des bras d'Olivier Gourmet en sentant L'Odeur de la Mandarine, et rêver de monter à cheval dans les bois,
J'ai fait découvrir la duplicité de l'être humain a mon fils grâce a Sicario et ses scènes incroyables
J'ai ressenti multiples émotions devant Une Belle Fin, un film passé inaperçu alors qu'il était si beau.
J'ai rêvé, pleuré, aimé, detesté, découvert, voyageé.
Bref j'ai ressenti toutes les émotions possibles au cours de l'année 2015, et je sais que j'aurais encore pleins de moments cette année, comme avec Hector ce matin, par exemple.

03/01/2016: Le top d'1 Image 1 Film

Le blog 1 Image 1 Film publie son top 2015. Des bons films, des bons souvenirs!

Le top du boss:
Etoiles d'or : Le fils de Saul, Birdman, Red Army, Mad Max fury road, Mustang.
Etoiles d'argent: Souvenirs de Marnie, Taxi Téhéran, La loi du marché, Victoria, Much Loved, La tête haute, L'image manquante, Knight of cups.
Etoiles de Bronze: Comme un avion, The look of silence, Kingsman, Réalité, Seul sur Mars.

Voici maintenant celui d'un des administrateurs, Aurélien: 
Etoiles d'or: The Walk, Mustang, Sicario, Beast of No Nation, Red Army, Birdman
Etoiles d'argent: Les Nouveaux Sauvages, Ex Machina, Kingsman, Le Labyrinthe du silence, It Follows, La Isla Minima, Une seconde mère
Etoiles de Bronze: Youth, Loin des hommes, Broadway Therapy, Seul sur Mars, Mad Max Fury Road

03/01/2016: Box Office France 2015

Quels sont les films qui ont plané sur le Box Office français en 2015? Ozap récapitule les succès de l'année. Tout le monde en parle, Star Wars a réglé le sort des Minions en un temps record pour un total 2015 de 6,8M d'entrées. La barre des 10M est en vue!

Derrière, les dinosaures et James ne peuvent que constater les dégats. Je me fais la réflexion que je n'ai vu que 6 des 10 premiers films au classement. Pas de Jurassic World, ni de F&F7, ni d'Aladin, ni Avengers. Séances DVD ou VOD à prévoir!

Je constate que MI5 fait un très bon score, égal à la qualité du film d'action. Seul sur Mars s'en sort bien également, tout comme Mad Max Fury Road. Il y a une justice sur terre. Le Petit Prince fait un joli score, tout comme Cendrillon, pour le plus grand plaisir de ma collaboratrice.

1. "Star Wars - Le Réveil de la Force" (6,80 millions d'entrées)
2. "Les Minions" (6,40 millions d'entrées)
3. "Jurassic World" (5,12 millions d'entrées)
4. "007 Spectre" (4,77 millions d'entrées)
5. "Fast & Furious 7" (4,56 millions d'entrées)
6. "Vice Versa" (4,46 millions d'entrées)
7. "Les nouvelles aventures d'Aladin" (4,42 millions d'entrées)
8. "Avengers - L'ère d'Ultron" (4,33 millions d'entrées)
9. "La Famille Bélier" (4,09 millions d'entrées)
10. "Cinquante Nuances de Grey" (4,04 millions d'entrées)
11. "Les Profs 2" (3,49 millions d'entrées)
12. "American Sniper" (3,13 millions d'entrées)
13. "Le Labyrinthe : La Terre brûlée" (3,12 millions d'entrées)
14. "Papa ou maman" (2,89 millions d'entrées)
15. "Mission: Impossible - Rogue Nation" (2,80 millions d'entrées)
16. "Hunger Games - La Révolte : Partie 2" (2,76 millions d'entrées)
17. "Taken 3" (2,61 millions d'entrées)
18. "Seul sur Mars" (2,51 millions d'entrées)
19. "Divergente 2 - L'insurrection" (2,41 millions d'entrées)
20. "Pourquoi j'ai pas mangé mon père" (2,41 millions d'entrées)
21. "Mad Max: Fury Road" (2,36 millions d'entrées)
22. "Babysitting 2" (2,35 millions d'entrées)
23. "Hôtel Transylvanie 2" (2,29 millions d'entrées)
24. "Le Voyage d'Arlo" (2,19 millions d'entrées)
25. "Le Petit Prince" (1,82 million d'entrées)
26. "Ant-Man" (1,76 million d'entrées)
27. "Cendrillon" (1,72 million d'entrées)
28. "Les Nouveaux Héros" (1,71 million d'entrées)
29. "Kingsman : Services secrets" (1,66 million d'entrées)
30. "La Nuit au Musée : le Secret des Pharaons" (1,58 million d'entrées)

Place maintenant à Tarantino avec son Hateful Eight prévu pour mercredi! Ma séance est déjà planifiée! Du moins, la première

03/01/2016: Les Flops 2015 du Cinéma avec un grand A

Le Cinéma avec un Grand A dévoile sa liste des flops ciné 2015. Le dernier Avengers cristallise toutes les déceptions de l"année. La faute à un montage et à un scénario décevants et pas au niveau. Je ne peux confirmer, ne l'ayant personnellement pas vu...

Le 2e flop est La Dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil. Bien d'accord, je lui avais attribué un 1,5/5. Scénario poussif, jeu d'acteurs timoré, pas de quoi soulever l'enthousiasme. Le 3e est une grosse surprise de l'année. Strictly Criminal était annoncé avec tambour et trompettes... mais le résultat est franchement insatisfaisant. Le look de Johnny ne fait pas tout... le montage est vraiment amateur.

Le 4e est Un moment d’égarement, qui m'avait gentiment amusé, sans atteindre les sommets. Pareil pour Cinquante nuances de Grey, je n'en attendais pas trop, le film m'a laissé gentiment indifférent sans me scandaliser.

Un constat, le cinéma français n'a pas fait honneur en 2015. A part Mon Roi, L'hermine et L'odeur de la mandarine, pas trop de satisfactions. Peut être Un début prometteur, qui m'avait bien surpris.

Bref, un top flop assez cohérent, je valide émoticône grin J'aurais ajouté Knight of Cups mais bon, ne tirons pas sur l'ambulance...

02/01/2016: Ma collaboratrice classe ses films!

Un dernier classement de l'année 2015, et non des moindres: celui de ma collaboratrice. Beaucoup moins versée dans l'art de la rétrospective, elle a ouvert mon tableau Excel pour jeter un oeil et se remémorer ses bons souvenirs ciné 2015. Voilà le résultat, elle y a passé du temps, changeant certains films de place au dernier moment et éjectant L'étudiante et Monsieur Henri au profit de Star Wars. Un vrai classement réfléchi! Et iconoclaste!
 
1- Mad Max Fury Road
2- Mon Roi
3- CrImson Peak
4- Tale of tales
5- Mustang
6- L'odeur de la mandarine
7- Star Wars: Le réveil de la force
8- Cendrillon
9- L'Hermine
10- Taj Mahal
 
Une pure affaire de gout, de souvenirs marquants et de feeling. Mad Max l'a complètement retourné, Mon Roi l'a bouleversé, Crimson Peak et Tale of Tales ont touché son gout immodéré pour les contes de fée, Mustang l'a fait voyager.
 
J'aime beaucoup ce classement, pareil à aucun autre!

02/01/2016: Et Vice Versa?

Vice Versa est présent dans 90% des classements 2015. Une bonne question se pose: ce film mérite-t-il tant d'éloges? Tant de récompenses? Tant d'avis positifs et finalement une place parmi les meilleurs films de l'année?
 
Je vous rappelle ma note: 2/5. Ce Vice Versa a beau être pétri de bons sentiments et doté d'une morale au dessus de tout soupçon, il me semble être surtout destiné à un public familial. Papa, Maman, les bambins. Je me suis imaginé tous ses parents heureux de pouvoir rappeler à leur petit garçon énervé "Ne laisse pas Colère prendre le dessus, laisse parler Joie". Et je me suis dit: OK, je ne suis pas dans la cible, tout simplement. Du coup, je n'ai jamais vraiment critiqué ce film.
 
Mais il faut bien l'avouer. Le film traine en longueur et des gags de prime abord sympathiques virent à la plaie au bout de leur 10e répétition. Ma collaboratrice et moi avons ressenti un profond ennui, alors le mettre dans le classement des 15 de l'année... impossible!
 
Alors je pose la question: ce film est-il si bon que ça pour apparaitre dans les classements de l'année. J'ose dire que non, c'est avant tout un blockbuster farci de défauts, le premier étant d'infantiliser le spectateur. Le second étant de ne pas voler très haut. Alors oui, l'idée de personnaliser les sentiments est sympathique, mais de là à en faire un film de 2 heures...
 
Mais je le répète, je ne suis pas fan des films d'animation, donc je mets un gros bémol. J'ai du mal à critique ce genre de films, un peu comme les blockbusters, sauf quand ils me plasent. Mad Max, MI5, Star Wars, très bien, ils répondent au besoin inconscient de testostérone avec classe. Mais les films d'animation, bon... j'attends le prochain Godard tourné en 3D avec Pixar, ça me plaira peut être :D

01/01/2016: Ciné Maccro fait sa liste

Un nouveau Top 2015 par Ciné Maccro, que j'aime beaucoup et pas seulement parce que Birdman est premier émoticône grin
J'avoue, je n'ai pas vu le film sur Kurt Cobain, il faudra que je répare cet oubli!

1- Birdman d'Alejandro Gonzalez Innaritu
2- Kurt Cobain : Montage of Heck de Brett Morgen
3- Seul sur Mars de Ridley Scott
4- Mia Madre de Nanni Moretti
5- Youth de Paolo Sorrentino
6- Mad Max Fury Road de George Miller
7- Vice-Versa de Pete Docter et Ronnie del Carmen
8- Le Pont des Espions de Steven Spielberg
9- The Big Short de Adam McKay
10- Les Nouveaux Sauvages de Damian Szifron

31/12/2015: les films 2016 attendus!

2015 se clôture très prochainement et 2016 va apporter son lot de bons films, de pépites, de réussites inoubliables. Faisons un rêve et imaginons qu'il faille un top 50 pour départager les meilleurs films 2016! Alors, qui pourrions nous y inclure à la fin décembre 2016??? BFM nous aide et liste une palanquée de films marquants!
 
D'abord un trio de biopics de choc: The Danish Girl, Steve Jobs et The Reveneant avec les très recommandables Eddie Redmayne, Michael Fassbender et Léo! Déjà ça calme bien dès le départ. Ca sent bon les Oscars!
 
Une liste phénoménale de films de super héros. Même moi, je me sens tout excité. Batman Vs Superman évidemment, Suicide Squad pour sûr mais aussi Deadpool, Captain America, Doctor Strange et X-Men. Ca sent bon les Dollars!
 
Un spin-off de Star Wars, celui-là me fait un peu peur. Rogue One: A Star Wars Story, ça me parait un peu léger comme concept histoire de juste ramasser des dollars... après la claque du Réveil de la force, ça ne préjuge rien de bon...
 
Enfin des inratables qui vont secouer le cocotier: Les 8 Salopards de Tarantino et Avé Cesar des frères Coen. Les bons réalisateurs ne manqueront pas à l'appel, ça sent bon le frisson!
 
Je vous recommande l'article de BFM, il évoque aussi les films d'animations et bien d'autres qui ne me font pas frissonner, mais ça pourrait vous plaire! Jetez un coup d'oie et vous me direz!
 
Alors, elle est pas belle cette nouvelle année 2016???

30/12/2015: Les flops 2015 de Première

Première liste ses flops 2015 et ça fait mal:
50 nuances de Grey
Still Alice
Connasse, princesse des cœurs
Hitman : Agent 47
Un moment d'égarement
Gunman
Les 4 Fantastiques
Pyramide
Valley of Love
Un voisin trop parfait
 
Alors autant il est de bon ton de critiquer vertement 50 nuances de Grey, autant le film ne m'a pas arraché des cris d'effroi. Film potable, sans plus. Still Alice est émouvant, quoiqu'on en dise et Julianne Moore y est parfaite.
 
Connasse, je l'ai supporté 15 minutes dans l'avion mais c'est vraiment le degré -50 du cinéma. Je pourrais le critiquer mais je perdrais mon temps. Tous les autres, je ne les ai pas vu, donc je n'en dirai pas plus à part qu'il y a peut être une raison à mon non-visionnage...
 
Ah si, j'avais vu Un moment d'égarement. Pas le film de l'année, mais une comédie d'été sans conséquence. Quant à Valley of Love, il faut être bigleux pour ne pas voir l'arnaque au film français...

30/12/2015: le classement 2015 de CIné-loisirs

Ciné-loisirs publie son top 10 2015. Il contient des bons films, j'aime bien ce classement. Pas de scandale en tout cas, comme pour Le Monde.
 
1- Mustang de Deniz Gamze Ergüven
2- Vice-Versa de Pete Docter
3- Star Wars Le Réveil de la Force, de J.J. Abrams
4- Youth de Paolo Sorrentino
5- Sicario de Denis Villeneuve
6- Birdman de Alejandro González Iñárritu
7- American Sniper de Clint Eastwood
8- Le Pont des espions de Steven Spielberg
9- Mad Max : Fury Road de George Miller
10- La Tête haute de Emmanuelle Bercot

30/12/2015: les coups de coeur de l'année 2015 (suite)

Je relève le challenge. 5 films pas connus de 2015, avec des résultats certainement décevants au Box Office et qui méritent d'être vus. Pas les films de l'année, juste des outsiders qui méritent un visionnage. Go! Au final, je n'ai pas réussi à faire moins que 12 films, désolé...
 
Pasolini: la vie de Pasolini fut une longue lutte contre la bien pensance de la pensée dominante. Lui voyait les choses différemment, il en est peut être mort. Abel Ferrara met en scène les derniers jours de Pier Paolo avec un Willem Dafoe une fois de plus surpuissant.
 
Phoenix: le film allemand de l'année avec une histoire d'amour et de trahison. Sublimissime scène finale avec la chanson Speak Low. Une scène belle à pleurer, peut être une des meilleures de l'année. Quand l'héroïne comprend tout... c'est beau et triste à la fois!
 
L'ennemi de la classe: un prof tradi et droit dans ses bottes se met sa classe à dos, jusqu'au drame. Un choc des générations intimiste et brutal. Un petit film slovène qui fait mouche.
 
Histoire de Judas: Jésus redescend de sa montagne après 40 jours de jeune. L'histoire est connue, le film en fait une relecture littérale avec une sincérité et une honnêteté confondantes. Un coup de coeur esthétique.
 
Une femme iranienne: Une femme conduit un taxi et brave l'interdit édicté par l'état iranien. Sa rencontre avec une femme fuyant le mariage forcé va changer leurs vies. Le film iranien de l'année, et j'aime le cinéma iranien!
 
Coup de chaud: l'été est brulant, la tension monte dans un petit village de France. Les rancoeurs visent un jeune à la marge soupçonné de toutes les incivilités. Un film beau et triste comme la pluie.
 
The Lesson: comment faire quand tous les évènements se liguent contre vous et abattent votre bonne volonté? C'est la question que se pose l'héroïne, lui révélant une force morale et un caractère en acier trempé. Le vrai film de warrior de 2015! Un film bulgare à découvrir!
 
La vie en grand: non, la banlieue n'est pas un territoire abandonné, on y trouve même des petits futés plus forts que toutes les bandes du coin. Un vrai coup de coeur qui fait plaisir.
 
Diphret et Lamb: 2 films éthiopiens qui ouvrent les horizons et les perspectives. Du vrai cinéma de terrain avec des histoires fortes et touchantes. Timbuktu style!
 
Chronic: un infirmier s'occupe de malades en phase terminale. Tim Roth se confronte à la réalité la plus triste pour une évocation touchante de la solitude dans notre société ultra médiatisée. Il devrait ouvrir un blog ciné, ça lui ferait du bien!
 
Dope: Un film US survitaminé avec des outsiders qui tentent de trouver leurs places au milieu de leurs congénères. Un grand bol d'air frais que ce film revigorant et punchy!

30/12/2015: Classement séries

Et les séries? Oui, car j'en ai vu quelques unes cette année. J'ai beau répéter qu'une série de 10 épisodes de 50 minutes n'arrivera jamais à la cheville d'un film de 2 heures, je ne me prive pas d'en regarder. Pas tant que ça, mais un peu quand même.
 
Difficile de faire un classement sur les séries 2015 car je pioche dans l'actualité ou dans des séries plus anciennes. Ce sera donc un classement purement personnel sur la base des 7 séries visionnées en 2015. J'en ai peut être vues plus, mais je ne m'en souviens pas, là tout de suite...
 
1- The Knick 2 saisons
2- True Detective Saison 2
3- Mad Men Saison 7
4- Game of Thrones Saison 5
5- House of cards Saison 3
6- Californication 7 saisons
7- Versailles, Saison 1
 
Oui, The Knick est une série vraiment au dessus du lot. Soderbergh et Clive Owen, les deux font la paire. Les débuts de la chirurgie en 1900 et quelques à New York. Sanglant mais passionnant. Avec plusieurs intrigues en parallèle, des personnages fouillés... et un héros charismatique, Thack!
 
A noter 2 séries débutées mais très tôt arrêtées. 2 échecs personnels: The Wire et 6 feet under. Ca arrive...

30/12/2015: Télérama sort du bois

Télérama propose des instantanés de l'année 2015. Les rédacteurs ne font pas de classement mais dissertent sur leurs souvenirs cinématographiques. Passionnant car dense et fouillé. Une année ciné est faite de petits moments de grâce et d'images inoubliables.

Jérémie Couston ressuscite l'excellent Hard Day avec son branque d'inspecteur incapable de faire disparaitre un corps proprement. Il revient surtout sur l'échec Knight of Cups, de celui à faire pleurer dans les chaumières...

Samuel Douhaire rappelle la surprise Fatima avec cette héroïne courageuse et admirable. Louis Guichard revient sur Robert Pattinson dans l'excellent Life d'Anton Corbijn. Bruno Icher rappelle que Le fils de Saul ne peut laisser indifférent en proposant une version du quotidien le plus désincarné au temps de la Shoah.

Pierre Murat ravive la réplique culte de Marguerite: L'argent n'a aucune importance. L'important, c'est juste d'en avoir. Cécile Mury évoque Much Loved et son héroïne Loubna Abidar, harcelée dans son pays pour son rôle cru et radical.

Enfin Guillemette Oddicino rappelle que la vraie héroïne 2015 est peut être Rebecca Ferguson dans Mission Impossible Rogue Nation, avec sa robe jaune si sexy... Frédéric Strauss le rappelle, le film de l'année c'est Birdman... je ne peux pas être plus d'accord!

Pour une fois, Télérama me fait plaisir! émoticône grin

29/12/2015: Mon top 2015!

Le moment tant attendu est arrivé et c'est avec émotion que je livre mon top 15 de mes films 2015 préférés. Je le reconnais aisément, je privilégie les films qui m'ont électrifié, liquéfié, retourné. Ce peut être une performance d'acteur, une ambiance, un rythme. Plus de critères véritablement cinématographiques, je laisse parler le coeur et l'esprit.
 
1- Birdman
2- Mon Roi
3- The Big Short
4- Frank
5- Le Prodige
6- Tale of Tales
7- Star Wars VII - Le Réveil de la force
8- Back home
9- Demain
10- This is not a love story
11- Love & Mercy
12- Mustang
13- Anton Tchekhov 1890
14- Crosswind
15- L'épreuve
 
Vu 4 fois, Birdman m'a retourné par sa créativité, sa richesse, sa mise en scène ébouriffante et ses grandes performances d'acteur. Keaton et Norton sont au diapason d'un grand numéro de siamois. Les regards, les répliques, rien à ajouter, Birdman est mon film 2015 depuis janvier.
 
Mon Roi fut un choc, de ceux qui ne laissent pas indemne. Tant d'émotion et de sincérité mêlées, c'est un véritable tour de force. J'avais de nombreux doutes maintenant balayés concernant Maiwenn. Ce film sera son grand oeuvre. Le cinéma français sait si bien se lover dans une paresse à la limite du scandaleux, ce film montre qu'il ne faut pas désespérer, le cinéma français peut être grand!
 
The Big Short est mon vrai choc de la fin 2015. Propos certes aride mais quelle faconde dans la mise en scène et les jeux d'acteurs! De ce qui aurait pu être un documentaire barbant, Adam McKay livre une pépite aux dialogues cultes et situations impressionnantes. Le monde de la finance est bien aussi chiant que ça, mais la preuve est donnée qu'on peut en rigoler intelligemment.
 
Frank fut un moment spécial de l'année 2015. Michael Fassbender caché sous son masque de carton pâte s'en donne à coeur joie dans une ode à la liberté complètement barrée. Film purement iconoclaste, le film m'a fait voler sur les ailes du naouac. C'est bon parfois de se sentir largué...
 
Le prodige est un film d'une intelligence folle. Tobey Maguire livre une prestation époustouflante en joueur d'échec légendaire légèrement perché. Passé un peu inaperçu, le film ne m'a pas échappé. Performance d'acteur incroyable et histoire richement documentée. Fan d'échec, je m'y suis certainement retrouvé dans ce struggle for life. Les échecs, c'est la guerre, avant tout contre soi-même...
 
Top 5 sur lequel je ne pourrai pas revenir, je suis sûr de mon choix. Des pépites, des vraies, de celles qui rendent une année unique et 2015 n'a pas dérogé à la règle. Une belle année ciné, il me tarde d'acquérir tous les DVD que je pourrai regarder encore et encore. Et non, pas de F&F7 dans mon classement, je ne l'ai même pas vu.

29/12/2015: Le Monde se plante

Le Monde publie son classement 2015. Et j'avoue, je suis un peu déçu...
 
1. Le Pont des espions, de Steven Spielberg - Queen and Country, de John Boorman
2. Mad Max : Fury Road, de George Miller
3. Valley of Love, de Guillaume Nicloux
4. Fast & Furious 7, de James Wan
5. Phantom Boy, de Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol
 
Pas grand chose à ajouter... F&F7 dans les 5 de l'année... je suis déstabilisé...

29/12/2015: coups de coeur 2015

Avant de dévoiler ma liste des 15 winners 2015, j'ai réfléchi à tous ces films qui m'ont touché, ému, fait vibrer. Pas mes films préférés, mais je voulais les citer malgré tout. Parce que parmi les plus de 200 films vus en 2015, ils méritent d'être cités. Des coups de coeur, pas aussi inoubliables que les 15 premiers mais quand même. SI vous avez le temps de les regarder en DVD ou sur la VOD, ça vaut le coup!
 
- The Program: plongée fascinante dans le système Lance Armstrong
- L'hermine: Luchini à son meilleur en président de cour d'assises
- Nous trois ou rien: histoire vraie touchante menée par le Kheiron de Bref. Irrésistible.
- The Walk: traverser les twin towers sur un fil... tout un programme!
- Seul sur mars: Matt Damon perdu sur Mars, décontracté et volontaire.
- La glace et le ciel: notre monde disparait, un documentaire pas comme les autres sur le dérèglement climatique.
- L'étudiante et Monsieur Henry: Claude Brasseur en atrabilaire face à la fougue de la jeunesse. Régénérant.
- L'odeur de la mandarine: une histoire d'amour puissante sur fond de WWI et de chevaux
- Queen of heart: la Peggy Olson de Mad Men se reconvertit en schizo habitée. Fascinant.
- La peur: J'ai eu faim, j'ai eu soif, j'ai eu froid, j'ai eu peur. La WWI vue de près, sans fard. Bouleversant.
- Le monde de Nathan: un prodige en maths, limite autiste et antisocial, se découvre. Très touchant.
- Wild: Reese Witherspoon cherche la rédemption dans la nature. Un très beau film.
 
Des idées de films pour vous! Et vous, des coups de coeur à relater?

28/12/2015: Bilan 2015

203 séances ciné en 2015, 172 films vus en DVD, sur la VOD, en streaming, soit un total de 375 films. Une sorte de record personnel, je pense. 224 et 118 en 2014, 280 et 73 en 2013, j'ai déjà fait mieux en terme de total de séances ciné mais le total films dépasse le ratio 1 film/jour. Content je suis.

Premier film vu au ciné, The Riot Club. Le dernier sera vu jeudi, je ne sais pas encore lequel. Aujourd'hui, séance Star Wars avec ma collaboratrice, c'est prévu. Birdman vu 4 fois au ciné. Endormissement pendant Asphalte. Fascination devant Le Prodige. La peau qui tire devant Le Fils de Saul. Tension devant No Escape. Emotion devant Fatima.

Et des classiques incroyables vus sur petit écran, que je vous recommande tous chaudement. 8 1/2 de Fellini, Le miroir de Tarkovski, les chiens de paille de Peckinpah, Luke la main froide, La jetée, Le miroir, Ascenceur pour l'échafaud. Le fascinant documentaire Red Army sur l'équipe de hockey de l'URSS.

Une belle année 2015... je mets la dernière main à mon classement ciné!

26/12/2015: Top 2014

Il y a un an, je publiais mon top 2014. 20 films triés sur le volet avec Boyhood tout en haut de la liste. Une belle liste, de beaux films mais...a posteriori, je me dis que les top films 2015 garderont une plus grand place dans la postérité. L'histoire jugera.

Petit rappel, donc. Vous vous souvenez de la belle année 2014?
1) Boyhood
2) Sils Maria
3) Mr Turner
4) Interstellar
5) Nymphomaniac Volume 1
6) Dallas Buyers Club
7) Wrong Cops
8) Eastern Boys
9) Un été à Osage County
10) Les poings contre les murs
11) Fruitvale Station
12) Her
13) A la recherche de Viviane Maier
14) Xenia
15) Locke
16) The Homesman
17) Sagrada
18) Les bruits de Recife
19) Swim little fish swim
20) Conversations avec Noam Chomsky

23/12/2015: Mes flops 2015

Tiens, on vient de me donner une bonne idée: quels sont mes flops 2015? Je le promets: je n'insisterai pas trop sur les erreurs de salles, les films complètement ineptes ou ceux où je suis visiblement passé à côté. Voilà, pas de bachage facile, plutôt un thème: beaucoup d'attente et grosse déception...
 
Beaucoup de films cités parce que bon, je vais probablement atteindre les 205 films vus au cinéma en 2015, ça en fait beaucoup qui ont une note de 2/5 et moins. Ca fait un peu valise à la Prévert... donc j'organise un peu!
 
Top 5 des déceptions qui m'ont fait pleurer à chaudes larmes:
1- Knight of Cups
2- Sicario
3- La Rage au ventre
4- Inherent Vice
5- Foxcatcher
 
Top 5 des films français complètement foncedés:
1- Les 2 amis
2- 21 nuits avec Pattie
3- Je suis à vous tout de suite
4- Marguerite & Julien
5- Valentin Valentin
 
Top des films US WTF Total Trash Bullshit:
1- Le Hobbit 3
1- Jupiter Ascending
3- Kingsman
4- Ant-Man
5- Agents très spéciaux
6- Hunger Games 4
Hors catégorie: Crazy Amy
 
Voilà, avec quelques bonus pour être exhaustif:
Hungry Hearts
Manglehorn
Contes italiens
The Duke of Burgundy
Microbe et Gasoil
Love
La nina de Fuego
Prémonitions
Vers l'autre rive
Le Grand jeu
Régression
MacBeth
 
Pas d'acrimonie, s'il vous plait, tous les gouts sont dans la nature, je préfère un film puissant intellectuellement plutôt qu'une équipe de foot d'elfes qui débarquent dans le lit d'une nympho qui fricote avec un espion british et une archère amoureuse un troll d'1m10.
 
Et vous, des déceptions marquantes en 2015?

23/12/2015: Les Inrocks classent les 20 flops de l'année en France

Les Inrocks dévoilent les 20 plus gros flops de l'année en France. Certains sont... on dira, nécessaires, d'autres compréhensibles même si injustes et d'autres sont un mystère total pour moi. Pas assez de promo? Sujet pas assez "facile"?

Dans la catégorie "flop mérité", je cite L'interview qui tue (pas très drôle...), Valentin Valentin (film... inepte?), Chic! (WTF?), Jamais entre amis (vu, revu, rerevu...stoooop), Les Gorilles (mais quel producteur peut accepter de financer ça???).

Dans la catégorie injuste, je vois Le combat ordinaire (sujet pas fun, pas de promo...).

Dans la catégorie mystère, je cite Daddy cool (film sensible et touchant), Un début prometteur (le meilleur rôle de Manu Payet avec la nana d'Alabama Monroe, presque magique), The Program (superbe évocation de l'affaire Amstrong, revu dans l'avion, toujours kiffé), We are your friends (gros flop aux states... Zach Efron n'en méritait pas tant), The walk (sujet sensible et flamboyant).

J'aime la période des classements, ça remet les choses en place!

23/12/2015: Les lecteurs des Inrocks font leur classement

Les Inrocks publient leur classement lecteurs des meilleurs films 2015. La liste va certainement vous parler, elle contient beaucoup de films relatés sur ce blog et que vous avez souvent acclamé.
 
1. Mad Max – Fury Road de George Miller
2. Birdman d’Alejandro González Iñárritu
3. Vice-Versa de Pete Docter
4. Kingsman – Services secrets de Matthew Vaughn
5. Mustang de Deniz Gamze Ergüven
6. Trois souvenirs de ma jeunesse d’Arnaud Desplechin
7. The Lobster de Yorgos Lanthimos
8. Imitation Game de Morten Tyldum
9. Le Fils de Saul de László Nemes
10. Sicario de Denis Villeneuve
 
Mad Max Fury Road, évidemment, Birdman pour mon plus grand plaisir et Vice-Versa décidément partout. Un beau classement, j'avoue, varié et passionnant. Les lecteurs des Inrocks ont plutôt bon gout!
 
Mais j'avoue, je n'ai toujours pas vu un classement se rapprochant encore plus près de celui que je publierai la semaine prochaine... ahah, le suspense est à son comble :D

22/12/2015: Classement Spectateurs 2015 sur Allociné

Après le classement Presse, Allociné livre son classement Spectateurs. Et le résultat est sensiblement différent! La Rage au ventre est d'ailleurs inclus :D
1- Demain
2- Nous trois ou rien
3- Vice Versa
4- N.W.A - Straight Outta Compton
5- La Rage au ventre
6- Mustang
7- Imitation Game
8- Kingsman : Services secrets
9- En quête de sens
10- Les Nouveaux Héros
 
8 films vus dans ce classement et plutôt de très bonnes choses grand public . Demain en premier, je suis très content que ce film ait touché tant de monde. Pareil pour nous trois ou rien et NWA. La Rage au ventre, Mustang, Imitation Game aussi. Kingsman est un mystère pour moi.
 
Bref, classement qui montre que les spectateurs ont quand même du gout!

21/12/2015: Classement Presse 2015 sur Allociné

Allociné fait le classement des meilleurs films 2015 selon les critiques presse présentes sur AlloCiné:
1- Vice Versa
2- L'Image manquante
3- Mad Max: Fury Road
4- It Follows
5- Foxcatcher
6- Fatima
6- Vers l'autre rive
6- Mia Madre
9- Cemetery of Splendour
10- Les mille et une nuits - Le Désolé
 
Classement le plus surprenant de l'année jusqu'à maintenant avec une bonne dose de films...intellectuels, dirons-nous. La trilogie Mille et une nuits, Cemetery of Splendour, Vers l'autre rive, L'image manquante... pas les films les plus inoubliables de l'année pour moi...
 
Et puis des films plus grands publics de qualité. Dont Mad Max et Vice Versa. Classement vraiment surprenant!

10/12/2015: les Golden Globes 2016 approchent!

Bientôt la cérémonie des Golden Globes 2016 et les pronostics vont bon train! Le grandissime favori des bookmakers est pour l'instant Carol. Cette romance entre deux femmes dans l'Amérique puritaine a récolté 5 nominations. Cate Blanchet et Rooney Mara pourraient crée la surprise!

Ca tombe bien, j'aime beaucoup le réalisateur Todd Haynes depuis Velvet Goldmine donc ça ne me surprend guère que le film puisse être mélodramatique et profond à souhait. Voilà pour la catégorie drame.

Pour la catégorie comédie, The Big Short tient la rampe avec 4 nominations. J'ai eu la chance de le voir en projo presse, c'est de la bombe atomique. Le quatuor d'acteurs Gosling/Bale/Carrel/Pitt est à tomber. Un grand moment de cinéma.

Parmi les prétendants de la catégorie drame, 2 autres poids lourds. Spotlight et surtout The Revenant. Inarittu pourrait tout casser avec un Léonardo favori. Il avait remporté le GG pour Wolf of Wall Street, sans conséquence pour son Oscar finalement attribué à Matthew. Tout est possible!

07/12/2015: les BIFA récompensent Ex-Machina

La cérémonie des British Independent Film Awards 2015 a livré son palmarès. Ex-Machina sort grand vainqueur avec les prix du meilleur film, de la mise en scène et du scénario. Joli triplé pour ce film qui interpelle par son futurisme réaliste, un peu à la manière d'un Blade Runner naturaliste dénué d'environnement industriel.

Autre récompense majeure, Tom Hardy triomphe avec son double rôle dans le très attendu Legend. En gangsters jumeaux avec des caractères opposés, il semble emporter l'adhésion... vivement le 20 janvier pour le vérifier!

Depuis le début des années 2000, les BIFA ont récompensé Pride, Metro Manilla, Le discours d'un roi, Moon ou Slumdog Millionnaire. Control aussi. Récompense un peu arty, elle célèbre le cinéma indépendant. Une bonne idée!

04/12/2015: classement NME iconoclaste

Le magazine NME liste ses films préférés. Comme j'adore cette publication, je jette un oeil pour voir si je partage leurs gouts. Vu que je partage pas mal d'atomes crochus musicaux, ce n'est pas impossible.

1. Amy
2. Mad Max Fury Road
3. Whiplash
4. Cobain: Montage Of Heck
5. Ex Machina
6. Seul sur Mars
7. It Follows
8. Trainwreck (Crazy Amy)
9. Sicario
10. Jurrasic World

Classement varié et iconoclaste avec des films d'auteur, du grand public, du blockbuster et du documentaire musical. Même si je ne partage pas complètement leur enthousiasme, j'aime bien ce classement. Il a de la gueule. Limite, c'est mon classement préféré jusqu'à maintenant.

J'avoue, je n'ai pas vu Amy, je ne suis pas particulièrement fan de la défunte chanteuse britannique. Pas vu non plus le docu sur Cobain. Je suis fan mais pas vraiment intéressé de visionner des vidéos intimes pas destinées à être communiquées à la multitude. Impudique, je trouve.

Pour le reste, Mad Max, Whiplash, Ex Machina, plutôt des bonnes pioches. Crazy Amy, c'est un peu la caution WTF. Jurassic, c'est le blockbuster. Bref, classement pas inintéressant!

04/12/2015: Les Cahiers sortent du bois

Quand Les Cahiers du Cinéma publient leur classement des meilleurs films 2015, il faut s'attendre à des films confidentiels, pas vus, à peine entendus, sortis dans l'indifférence générale. Des films qui ont échappés à tous sauf aux rédacteurs de la pointue revue cinématographique.

Je garde en mémoire ces machinos mexicains qui lisent les Cahiers dans la potache comédie Bowinger. Une belle blague qui me fait toujours rire. Bref, et donc ce classement contient 5 films pas vus, ce qui est en soi une performance quand on sait que j'en ai vus 194 depuis début 2015...

Mia Madre, Mad Max, Inherent Vice, Les milles et une nuits et Summer ne sont même pas mes préférés. Quand aux 5 autres, c'est sciemment que je ne les ai pas vus. Pas un oubli, juste un doute persistant sur mon intérêt à la regarder.

1) Mia Madre – Nanni Moretti
2) Cemetery of Splendour – Apichatpong Weerasethakul
3) L'ombre des femmes – Philippe Garrel
4) The Smell of Us – Larry Clark
5) Mad Max: Fury Road – George A. Miller
6) Jauja – Lisandro Alonso
7) Inherent Vice – Paul Thomas Anderson
8) Les mille et une nuits – Miguel Gomes
9) Summer - Alante Kavaite
10) Vers l'autre rive – Kiyoshi Kurosawa

Un commentaire?

04/12/2015: NBR sacre aussi Mad Max!

Deuxième classement des meilleurs films 2015. Cetet fois-ci, c'est la National Board Review qui s'y colle. Et c'est encore Mad Max Fury Road qui remporte la palme. C'est un plébiscite et Georges Miller a bien fait de sortir de sa tanière pour un nouvel épisode de la saga culte.

La liste des récompenses décernées par NBR:
Meilleur réalisateur: Ridley Scott (Seul sur Mars)
Meilleur acteur: Matt Damon (Seul sur Mars)
Meilleure actrice: Brie Larson (Room)
Meilleur film d'animation : Vice Versa
Meilleur film étranger : Le Fils de Saul
Meilleur documentaire : Amy
Meilleur scénario: Tarantino (Les Huit salopards)
Meilleure actrice dans un second rôle: Jennifer Jason Leigh (Les Huit Salopards)
Meilleur accomplissement artistique de l'année: Sicario
Meilleur ensemble d'acteurs: The Big Short avec Christian Bale, Ryan Gosling, Steve Carell et Brad Pitt
Meilleur acteur dans un second rôle: Sylvester Stallone (Creed)

Classement très éclectique avec des films puissants ou grands publics. Seul sur Mars et The Big Short s'en sortent très bien, pour mon plus grand plaisir. Répétition pour les Oscars, NBR donne les grandes tendances...

02/12/2015: Première ouvre le bal

Le site de Première ouvre le bal des classements de fin d'année. Quels sont leurs films préférés? Ils me semblent bien ambitieux de le publier avant la sortie de Star Wars VII et de The Big Short... mais je ne résiste pas à l'envie de vous communiquer leurs coups de coeur 2015.

1- Mad Max Fury Road
2- Sicario
3- Vice Versa
4- It Follows
5- Inherent Vice
6- Birdman
7- Les nouveaux sauvages
8- Hacker
9- Belles familles
10- The Walk

Le cinéma émeut, ébranle, fait vibrer, interpelle. Tous les films qui composent ce classement recouvrent parfaitement ces acceptations. Variété, densité, qualité. Nul doute que mon classement ne ressemblera pas tout à fait à ça, j'avoue que je penche plus sur l'aspect cérébral des films que sur les facettes émouvantes énergétiques ou divertissantes. C'est mon choix, Birdman sera plus haut, Inherent Vice n'y sera pas, Mad Max sera présent mais un peu plus bas.

Je vais cependant attendre fin décembre pour dévoiler mon classement. Il reste encore tellement de sorties... et This is not a love story a encore démontré hier qu'une belle surprise peut toujours survenir tardivement!