Le cinéma, encore et toujours! Des critiques, des analyses, du bonheur!

Rendez vous sur culturaddict.com

24 Films par seconde va s'éteindre paisiblement, j'ouvre un nouveau blog culturel à l'adresse www.culturaddict.com. 

N'hésitez pas à me suivre!!!!

0 commentaires

Souvenirs de cinéma

#SouvenirsdeCinéma
Un certain nombre de films ont jalonné mon histoire de cinéma récente avec ma collaboratrice. Des discussions, des coups de coeur, des coups de gueule, voici un petit panorama de cinéma contemporain.
 
- Musée Haut/Musée Bas: qu'il soit bon ou mauvais, le premier film vu ensemble reste marquant pour l'éternité. En l'occurrence, ce n'est pas un souvenir de ciné inoubliable...
- District9: parce que l'accent afrikaner du héros pied nickelé, parce que cette histoire d'immigration venue de l'espace et d'aliens parqués dans les townships, parce que son dénouement incroyable... un film qui nous a laissés sur le cul.
 
- La princesse de Montpensier: parce que Mélanie Thierry qui interroge Lambert Wilson "et l'amour avec l'envie"? Un grand souvenir.
 
- The Housemaid: une femme de ménage perverse s'incruste dans une famille coréenne barrée et plus déjantée qu'elle. Un grand moment de perversion.
 
- Ballada Triste: je n'aime pas les fins d'horreur et pourtant ce Ballada Triste ne manque pas de scènes trash. Un grand moment d'interrogation de ma collaboratrice sur ma schizophrénie...
 
- La Piel que Habito: Le film d'Almodovar surprend et perturbe. Un homme transformé en femme, ce n'est pas anodin...
 
- Take Shelter: Michael Shannon a peur des ouragans, il commence à perdre les pédales. Un grand moment d'hystérie.
 
- Anna Karenine. Aaron Johnson pour ma collaboratrice, Keira Knightley pour moi, les moments de crush pour des acteurs/actrices sont si rares...
 
- Les Misérables: Anne Hathaway qui chante "... I had a dream my life would be so different from this hell I'm living..." Torrent de larmes partagé...
 
- Jappeloup: l'histoire si particulière entre un cheval et son cavalier... pour une ex-cavalière, ce n'est pas anodin!
 
- La vie d'Adèle: un film puissant, quoiqu'on en dise... 3h en apnée.
 
- Transperceneige: une adaptation jubilatoire de la BD avec une Tilda Swinton habitée. Keep your place!
 
- The Lunchbox: une comédie indienne qui fait plaisir et décroche immanquablement des sourires. Auntiiiiiiie!
 
- Nymphomaniac: le premier volet est loin de sa réputation sulfureuse. Intrigue intellectuelle qui fait penser et repenser.
 
- Saint Laurent: l'attribut de Gaspard Ulliel aperçu au détour d'une scène est-il réel ou un accessoire? Grande question... et puis cette scène où Saint Laurent aperçoit un Louis Garrel sexy en diable. Pas un film parfait mais des fulgurances inoubliables.
 
- The Riot Club: des jeunes richards qui torturent un quidam... un film hautement putride sur une jeunesse dorée coupée de toute réalité.
 
- Inherent Vice: un rare film où nous avons quitté la salle de peur de nous endormir... ça arrive...
 
- Mustang: un bon exemple de film où j'ai poussé ma collaboratrice a priori pas intéressée pour un ravissement final inattendu. Content de moi j'étais!
 
- Mon Roi: un grand film avec un sentiment final partagé et un même enthousiasme congugué. Pas si rare que ça, mais là, c'était l'euphorie.
 
- L'hermine: Luchini qui réplique "je sais pas... peut être que je te manque..." en faisant la moue. Crush immédiat.
 
Et vous, des souvenirs de ciné que vous voulez partager?

 

 
0 commentaires

Qui es tu Wong Kar Wai?

Si l'occident a découvert Wong Kar Wai en 2000 lors de la sortie du grandiose In the Mood for Love, le réalisateur hongkongais Wong Kar Wai a débuté sa carrière en 1988. J'ai honte de le dire, mais je ne connais pas sa filmographie pré-ITMFL
 
In the Mood for Love fut un choc esthétique pour moi. Ces longs plans oniriques, ces deux héros piégés dans leurs existences respectives et incapables de forcer le destin, et cette musique... un film d'une perfection impressionnante.
 
Derrière, je suis un fan absolu de My Blueberry nights. Pas son film le plus acclamé, et pourtant cette romance entre Jude Law et Norah Jones m'a scotché au siège. 2046 ne manque pas de charme mais ne parvient pas à renouveler le concept entrevu dans ITMFL.
 
Quant à The Grandmaster, le film accumule les scènes formelles éblouissantes pour une narration sans relief. Pas un film marquant pour moi. Voilà, 4 films, ça fait pas beaucoup mais rien que pour In The Mood for Love, ça valait le coup de revenir sur la carrière de Wong Kar Wai. Et vous, un film préféré?
 
1988 : As Tears Go By ?
1990 : Nos années sauvages ?
1994 : Les Cendres du temps ?
1994 : Chungking Express ?
1995 : Les Anges déchus ?
1997 : Happy Together ?
2000 : In the Mood for Love 5/5
2004 : 2046 3,5/5
2004 : Eros (La Main) ?
2007 : My Blueberry Nights 4/5
2013 : The Grandmaster 2/5
0 commentaires

C'est Mercredi!

2e émission radio sur C'est Mercredi. On parle de "Les Visiteurs 3" et "Mandarines".

 

Lien: http://www.cestmercredi.fr/emissions/

0 commentaires

Vinyl épisode 8, enfin du très lourd!

L'épisode 8 de Vinyl débute sur le Here comes the Sun des Beatles. De quoi préfigurer du meilleur. Et comme au moins 2 scènes mythiques composent cet antépénultième épisode de la saison 1, on se demande pourquoi Vinyl a mis tellement de temps à décoller
 
Richie Finestra fraye enfin avec la mafia pour assurer la pérennité de son label et les flics lui tombent dessus. On se retrouve enfin dans du vrai Scorsese avec des héros tenus par les c....... et obligés de pactiser avec tous les diables.
 
Mais il y a surtout cette scène incroyable où Lester Grimes explique comment composer une chanson. Rien qu'avec un Ré, un La et un Si, il cite toutes les chansons célèbres composées sur cette simple formule. Incroyable.
 
Un épisode à découvrir!
0 commentaires

Un blog ciné pour les cinéphiles

Après une première phase sur Facebook avec plus de 110 films critiqués sur "24 films par seconde", je me lance dans ce blog internet. Toujours les critiques de films d'actualité, avec des analyses et des opinions.

 

Suivez ce blog pour savoir quels films sont recommandés, orienter vos sorties ciné et réagir si vous en avez envie.

Et toujours le site Facebook:

Écrire commentaire

Commentaires : 0